En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Transfert de Sala : on en est où ?

    HORS-JEU

    Actus

    HORS-JEU

    Transfert de Sala : on en est où ?

    23 sept. 2019

    8 mois après, la FIFA va trancher

    Derrière le drame de la disparition tragique du buteur de 27 ans, il y a l'embroglio juridique qui oppose Nantes à Cardiff au niveau de son transfert. En jeu, 17 millions d'euros. Le point sur les positions des uns et des autres dans un dossier qui va connaitre une avancée significative dans la semaine, sous l'arbitrage de la FIFA.

    Huit mois après la disparition tragique d’Emiliano Sala, le litige juridico-financier qui oppose le FC Nantes à Cardiff va connaître une nouvelle étape cette semaine.

    Ce midi, nos confrères de l’Equipe révèlent que, faut de conciliation entre les deux clubs, la FIFA va statuer sur le dossier, qui tourne autour de l’officialisation du transfert de l’Argentin vers le club gallois engagé à l’époque en Premier League. « L'affaire va être soumise sous peu à la commission du statut du joueur pour décision », explique l’Equipe qui donne la parole à un responsable de la plus haute instance du football mondial. Il y a plusieurs semaines, l’instance avait écrit aux deux clubs pour leur demander une conciliation afin de régler le problème financier au plus vite. Une proposition acceptée par Cardiff, mais pas par le FC Nantes qui s’estime dans son bon droit et entend bien récupérer les 17 millions (hors bonus) du transfert du joueur. Pour l’instant, Cardiff a refusé de payer les 6 millions correspondants au premier versement prévu en février.

    Alors que la commission du statut du joueur doit étudier le dossier cette semaine et communiquer sa décision la semaine prochaine aux deux clubs, Le quotidien du foot revient sur les positions de chacun.

    Pour Cardiff, le transfert n'était pas homologué par la Premier League

    Pour le club gallois, le transfert d’Emilano Sala n’était pas homologué par la Premier League et l’Argentin n’était donc pas un joueur de Cardiff au moment de l’accident. Pour affirmer cela, les Gallois s’appuient sur un point de règlement en Angleterre qui stipule que pour qu’un transfert soit homologué, il faut que le joueur ait signé un contrat de travail avec son nouveau club. Hors Cardiff précise que la première version du contrat de travail avait été refusée par la Premier League (notamment en raison d’une prime à la signature non conforme en Angleterre). C’est seulement une fois arrivé à Cardiff que Sala devait signer la deuxième version du contrat de travail sensée être acceptée par la Premier League qui aurait alors homologué le transfert.

    De plus, Cardiff met en cause le FC Nantes en lui accordant la responsabilité du vol du 21 janvier pour retourner à Cardiff, dans des conditions très suspectes (le pilote n’était pas autorisé à transporter des passagers dans le cadre de vols privés et n’était pas habilité à voler de nuit).

    Pour Nantes, la FIFA avait délivré un certificat international de transfert

    Pour le FC Nantes, il n’y a pas une once d’ambigüité dans le transfert de Sala et aucune raison de le remettre en question. Pour cela, le club du président Kita s’appuie sur la délivrance d'un certificat international de transfert (CIT) par la FIFA. Un document qui officialise l'accord entre les deux parties et qui a été émis le 21 janvier à 17 h 30, quelques heures avant la disparition dramatique de l'attaquant.

    Après la décision de la FIFA, les deux clubs ont encore la possibilité de la contester en saisissant le Tribunal arbitral du sport (TAS).


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club