En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Transferts : des

    TRANSFERTS

    Actus

    TRANSFERTS

    Transferts : des "trocs" sans issues

    10 mai 2020

    Une mode vouée à sa perte

    Echange. C’est le mot à la mode en cette période de « pré mercato ». Au cœur d’une crise sanitaire sans précédent ayant un impact certain sur les finances des clubs, chacun souhaite plus que jamais inclure des joueurs dans les négociations pour les transferts. Depuis l’été dernier et le très fameux feuilleton Neymar, la pratique est devenue très populaire et n’a plus de secrets pour les supporters ou autres observateurs du monde du foot.

    Comme on l’a constaté avec le cas Neymar il y a un peu moins d’un an, cette pratique qui consiste à proposer des joueurs à un club pour faire baisser le prix de celui tant désiré est rarement payante (c’est le cas de le dire).

    Si l’histoire garde en exemple quelques échanges célèbres (Ibrahimovic contre Eto’o entre le Barça et l’Inter en 2009) ou le fameux « troc » entre le PSG et l’OM en 1991 (départ d’Angloma à Marseille contre Bruno Germain, Fournier et Pardo), très peu aboutissent sur de véritables réussites. S’ils sont finalement très peu courants entre les gros clubs, c’est aussi parce que les directeurs sportifs préfèrent en général choisir leurs joueurs, plutôt que de se les voir imposés dans un échange, et que les clubs préfèrent toucher un chèque. Sans compter que les joueurs n’apprécient pas d’être intégrés dans un troc tel de la vulgaire marchandise.

    Quand le Barça propose les joueurs dont il veut se débarrasser...

    Aujourd’hui plus que jamais, la tendance se développe. Mais les clubs ont peu de chances d’aller au bout. Barcelone (Lautaro Martinez, Neymar) et la Juventus (Pogba) en sont les plus grands symboles. En voulant mettre leurs propres joueurs dans la balance pour obtenir des transferts ces clubs ont très peu de chances d’arriver à leurs fins. Selon nos informations, l’Inter a très peu apprécié la position du Barça (et surtout les joueurs proposés, à savoir Todibo, Semedo, Junior Firpo ou encore Vidal), alors que le PSG a déjà refusé la saison dernière toutes les propositions espagnoles, officielles ou non. A de rares exceptions près, le troc ne peut pas être efficace. Logiquement, chaque grand club veut le meilleur, dont chaque grand clubs ne veut pas se séparer. Quand ce ne sont pas les grands joueurs qui ne veulent pas quitter le grand club qu’ils ont choisi… Cela explique par exemple pourquoi Coutinho, déjà prêté au Bayern la saison dernière pourrait être l’objet d’un nouveau prêt pour la prochaine. Quand c’est gratuit (ou presque), c’est toujours plus facile.

    C’est la raison pour laquelle Neymar sera toujours parisien la saison prochaine, tout comme Icardi sans doute alors que Lautaro Martinez pourrait rester à l’Inter…


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club