En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Une attaque indigne de son statut

    Chronique

    Actus

    Chronique

    Une attaque indigne de son statut

    19 févr. 2020

    La chronique de Stéphane Désenclos

    Et si on se trompait de cible ? Certes, Thiago Silva et Gueye ont sombré au Signal Iduna Park, mais qui n’avait pas prévu que le Borussia marquerait au moins une ou deux fois lors de ce match ? Ce à quoi on ne s’attendait pas en revanche, c’est autant de pauvreté dans le jeu offensif du PSG. Certes, il y a eu un poteau de Neymar en fin de match, une ou deux frappes de Mbappé bien arrêtées par Bürki… mais après ? Si Neymar a l’excuse de son manque de rythme, que penser de Mbappé pour qui le Real Madrid est prêt de casser la banque ou de Di Maria, qui semblait voler ces dernières semaines…

    Le fait que Sarabia n’ait eu que 13 petites minutes à se mettre sous les crampons, alors qu’Icardi et Cavani sont restés collés au banc ne fait qu’alimenter mes regrets. La sortie de Neymar dans les vingt dernières minutes (Icardi aurait pu tout aussi bien que lui pousser le ballon dans le but vide) et l’entrée en jeu de Sarabia dix minutes plus tôt ne m’aurait pas paru un luxe dans un tel match. Sans compter qu’un Icardi ou même un Cavani au coup d’envoi aurait sans doute un peu plus bousculé Hummels que Mbappé, jamais aussi fort que lorsqu’il peut partir sur côté. Ou surtout, lors qu’il évolue avec un joueur à ses côtés.

    Des informations qui nous poussent à un constat évident : les joueurs offensifs, mais aussi le coach, doivent porter la responsabilité de cette défaite. Il ne reste plus qu’à rectifier le tir lors du match retour pour se qualifier. Mais on vient d’enlever le filet…


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club