En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Vendroux vote Denisot

    Chronique

    Actus

    Chronique

    Vendroux vote Denisot

    4 sept. 2020

    La chronique de Jacques Vendroux

    Consultant privilégié pour France Info depuis qu'il a pris sa retraite, Jacques Vendroux intervient régulièrement pour Le Quotidien du Foot sur les grands sujets d'actualité. Au menu aujourd'hui la gestion du Covid par les instances et les élections à la Ligue le 10 septembre.

    En pleine préparation du match de gala qui aura lieu dimanche à Poissy avec le Variétés Club (opposé au personnel hospitalier, détails à venir), Jacques Vendroux donne son avis sur la situation en Ligue 1 par rapport au Coronavirus. « Déjà, par principe, on se doit de donner la priorité absolue à la santé et donc appliquer à la lettre les directives gouvernementales. L’heure n’est pas à la polémique… Il y aura toujours des interrogations et des questions, mais je trouve que le gouvernement s’en sort plutôt bien… En ce qui concerne la Ligue et l’assouplissement du protocole sanitaire, il est évident que si il faut 20 joueurs négatifs sur une liste de 30, tous les matchs vont se jouer… Mais si il est décidé de ne pas jouer le match Lens-PSG parce qu’il y a 6 cas de Covid en ce moment à Paris, et bien on ne joue pas ! Cette décision ne sera pas prise de gaieté de cœur, il n’y a pas lieu de polémiquer. Dimanche avec le Variétés Club, nous sommes à Poissy pour un match de gala. Beaucoup de gens se sont investis dans l’organisation de cette rencontre, et bien si pour des raisons sanitaires on devait nous dire « le match n’a pas lieu », il faudra se faire une raison, c’est comme ça (ndlr : tous les membres du Variétés CF, joueurs et accompagnateurs ont été testés à ce jour). Je crois surtout que, pour que cessent toutes les polémiques, il faut un vrai patron à la tête de la Ligue*, quelqu’un de respecté. Et je peux dire que j’espère que ce sera Michel Denisot qui pour moi est le candidat idéal. Il a connu la Ligue 1 avec le PSG, il connaît la Ligue 2 avec Châteauroux et tous les arcanes du football professionnel. Je le répète, l’heure n’est pas à la polémique, il faut avancer dans le bon sens en arrêtant de penser que des décisions sont prises pour avantager les uns ou les autres. Faisons confiance à ceux qui prennent ces décisions ».

    *Le 10 septembre prochain, la LFP va élire son nouveau président, Nathalie Boy de la Tour a expliqué qu'elle ne se représenterait pas et Michel Denisot est un des grands favoris.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club