En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Verratti : « on est plus forts que la saison dernière »

    Paris-SG

    Actus

    Paris-SG

    Verratti : « on est plus forts que la saison dernière »

    18 sept. 2019

    INTERVIEW

    Le début de saison, Neymar, la Ligue des Champions, Marco Verratti se livre sans détour.

    Comment jugez-vous le début de saison ?

    On ne peut pas dire que tout a été parfait, mais c'était important de démarrer tout de même avec des victoires. On a affronté des équipes qui ne nous laissaient pas beaucoup d'espaces. On cherche à jouer tranquillement. On prend le temps de monter en puissance maintenant avec l'espoir de faire la différence au fur et à mesure. On a envie de franchir un cap cette saison.

     

    La défaite de Rennes (2-1) en début de championnat ne vous a-t-elle pas ramené en fin de saison dernière avec vos lacunes ?

    On est les premiers à regretter de perdre un match. On est des compétiteurs et on ne pense qu'à la victoire. Quand on a joué le Trophée des Champions et que l'on a gagné (2-1) alors que l'on avait été menés 1-0, tout le monde disait que l'on avait changé. Maintenant, sous prétexte, que l'on rencontre une bonne équipe et que l'on perd, c'est un désastre. Il ne faut pas s'enflammer quand on gagne et l'inverse est valable quand on perd. Rennes a toujours été un terrain difficile. En ce début de saison, personne n'était à 100 %. Tout comme Rennes. On ne se cherche pas d’excuses. Ce sont le genre de match que l'on doit apprendre à gérer différemment. On sait que l'on n'aura pas le droit à un coup de moins bien. La Ligue 1 est un championnat de qualité. Personne ne nous fera des cadeaux.

    « Je me sens bien dans cette équipe »

    On vous sent mieux physiquement cette saison, est-ce également votre cas ?

    La saison passée, j'ai surtout eu des problèmes à cause de ma pubalgie. Cela a mis du temps, mais c'était difficile car les matches s'enchaînent vite dans une saison. C'est une blessure compliquée à appréhender pour un joueur. Quand on se casse un genou, on sait que l'on va rester plusieurs mois sans jouer. Avec la pubalgie, un coup j'allais bien, un jour non. Je n'a-vais jamais le temps de me soigner. J'ai pris le temps de la réflexion et je me suis fait opérer. Je me sens mieux aujourd'hui. C'est important d'être au top pour donner le meilleur de soi-même.

    Vous sentez-vous un peu plus dans la peau d'un leader dans le vestiaire parisien cette saison ?

    Depuis que je suis arrivé au PSG, j'ai toujours ressenti de la responsabilité. Même si j'étais jeune, j'ai tout de suite joué. Quand tu joues pour une équipe avec de grandes ambitions, c'est normal d'avoir des responsabilités. Après, au fur et à mesure du temps, quand tu grandis, tu penses à d'autres choses. Je me sens bien dans cette équipe et je veux vraiment l'aider à faire un pas vers l'avant. Je pense que l'on a gagné pas mal de choses ces dernières années. Moi le premier. Tout le monde sait maintenant que notre progression passera par la Ligue des Champions et un parcours plus convaincant. Ce sera difficile. On le sait. Car les autres équipes voudront également le faire. Tout le mon-de doit aider pour faire un pas en avant en Europe.

    Etes-vous surpris de devoir évoluer un peu plus haut cette saison ?

    Je n'ai jamais dit où je voulais jouer dans ma carrière. J'étais toujours à la disposition du coach. Je donne toujours le maximum sur le terrain. C'est le principal. En étant côté gauche du milieu de terrain, je retrouve un peu la même place qu'en sélection nationale. C'est un peu le même rôle que j'avais quand il y avait Thiago Motta. La saison dernière, j'étais le numéro 6, mais je penchais souvent à gau-che. Ça va me permettre de m'améliorer dans la finition. J'aime bien.

    « Neymar est peut-être le joueur le plus important qu’on ait recruté »

    Sous contrat jusqu'en 2021, allez-vous prolonger avec le Paris Saint-Germain ?

    Il me reste encore quelques années de contrat avec le club. Ce n'est pas urgent comme situation. Pour le moment, le club se focalise sur d'autres priorités et c'est normal. Si Paris souhaite que je continue et qu'ils sont contents de moi, on fera comme d'habitude. Ce ne sera pas compliqué de trouver un accord. Je suis vraiment très bien dans cette équipe. Je me sens vraiment intégré au projet. Je veux vraiment faire un pas en avant avec Paris. Ce club le mérite tellement. Toutes les personnes qui y travaillent aussi. On est venu ici en partant un peu de zéro avec l'envie de conquérir l'Europe. On savait que ce serait difficile. Tout le monde attend cela. Nous les premiers. On reste les premiers déçus quand ça ne passe pas. On veut faire attention aux petits détails qui font la différence.

    Comment avez-vous vécu cet été lié à la situation de Neymar ?

    Je suis proche de lui et ce sont des choses particulières à chacun. J'ai forcément espéré le voir continuer avec nous. Il nous a manqué ces dernières années dans les moments décisifs de la saison. C'est une certitude. Que ce soit Messi ou Ronaldo, il est de ces joueurs qui font la différence, notamment en Ligue des Champions. Tout le monde attendait sa réponse et le 2 septembre pour savoir avec impatience. Et finalement, Neymar est peut-être le joueur le plus important qu’on ait recruté…

    Le PSG 2018/2019 est plus fort que celui de la saison dernière ?

    Je n’ai pas peur de le dire, je pense qu’on est plus fort. On a recruté les joueurs dont on avait besoin. On a un très bon effectif. Ça ne veut pas dire qu’on va gagner la Ligue des Champions, mais on veut aller le plus loin possible.

    > Retrouvez cet entretien, et toute l’actu du PSG, dans le magazine Le Foot Paris, actuellement chez votre marchand de journaux.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club