En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Vincent Aboubakar, un retour qui tombe à pic

    CAN 2019

    Actus

    CAN 2019

    Vincent Aboubakar, un retour qui tombe à pic

    7 juin 2019

    Portraits d'Afrique

    Suite de notre série de portraits des principaux animateurs de la CAN avec le Camerounais de Porto, Vincent Aboubakar. Héros des lions indomptable en 2017, il avait inscrit le but victorieux en finale à deux minutes du terme de la rencontre, brisant les rêves égyptiens tout en déclenchant des scènes de liesse dans les rue de Yaoundé.

    Depuis le sacre de 2017 la sélection est passée aux mains de l’illustre gloire batave, Clarence Seedorf. L’ancien Milanais a pour but avec son adjoint Patrick Kluivert, de faire oublier la désillusion de la non qualification au mondial 2018.

    La pression est donc importante sur le staff mais également sur les joueurs. Vincent Aboubakar qui s’est rompu les ligaments croisés, avec son club du FC Porto en septembre dernier. Après une saison quasi blanche il figure pourtant dans la liste élargie de sélectionneur.

    Les habitués du championnat de France ont vu évoluer l’international camerounais. Celui qui arrive dans l’hexagone en 2010 à Valenciennes pour y passer trois saisons. Tout juste majeur lors de sa première saison dans le nord de la France il inscrit 5 buts en 26 rencontres. Les deux saisons suivantes ne sont pas les plus prolifiques de sa carrière (11 buts en 72 matchs),  mais ses qualités athlétiques plaisent du côté de Lorient.

    C’est donc dans le Morbihan que le jeune camerounais poursuit sa découverte du championnat de France. Lors de la saison 2013 2014 le natif de Yaoundé, alors sous les ordres de Christian Gourcuff ; plante la bagatelle de 16 buts en 35 sorties. Les bretons ne profitent pas plus d’une saison d’Aboubakar puisque ses stats lui permettent de s’envoler vers Porto.

     

    Une escapade turque satisfaisante, mais...

    Dans une équipe des Dragons portée vers l’offensive, l’ancien pensionnaire de ligue 1 s’éclate deux saisons durant, inscrivant 38 buts en 81 matchs. L’aventure portugaise est néanmoins mise entre parenthèse, le temps d’un prêt au Besiktas Istanbul lors de la saison 2016 2017. Son passage dans la capitale turque n’est pas satisfaisant aux yeux des dirigeants stambouliote, puisque malgré ses 22 réalisations l’option d’achat le concernant n’est pas levée.

    De retour au Portugal Vincent fait preuve de caractère en scorant à 28 reprises lors de la saison 2017 2018. Ce caractère et cette volonté de réussir malgré les embuches, l’ancien Merlu en aura bien besoin s’il souhaite rester indomptable sur le continent africain.  


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club