En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Wahbi Khazri (Tunisie), l'homme providentiel ?

    CAN 2019

    Actus

    CAN 2019

    Wahbi Khazri (Tunisie), l'homme providentiel ?

    10 juin 2019

    Portraits d'Afrique

    Suite de notre série de portraits de joueurs africains qui pourraient jouer un rôle majeur à la CAN (21 juin - 19 juillet), avec le Stéphanois Wahbi Khazri qui réalise la meilleure saison de sa carrière.

    2018/2019 pourrait bien être la saison de tous les bonheurs pour Wahbi Khazri. Auteur de son 15ème buts de la saison (toutes compétitions confondues) avec la Tunisie face à l’Irak lors du premier match amical de préparation des Aigles de Carthage (qui affrontent la Croatie demain), l’attaquant des Verts traverse incontestablement la meilleure période de sa carrière.

    13 buts et 6 passes décisives en Ligue 1 : le joueur né à Ajaccio et qui s’était révélé sous le maillot de Bastia (son club formateur, qu’il a rejoint à l’âge de 13 ans et avace qui il est passé du National en Ligue 1) n’a jamais affiché de telles stats depuis qu’il est professionnel. Même à Bordeaux lors de la saison 2014/2015 qui fut celle de la consécration (et qui aboutira vers un transfert à Sunderland six mois plus tard moyennant près de 12 M€), le Tunisien ne s’était pas montré autant décisif (9 buts et 4 passes en 32 matchs).

    Malheureusement pour Wahbi, après six premiers mois prometteurs en Premier League, qui le verront participer à 14 rencontres (2 buts) lors de la phase retour après son transfert en janvier 2016, l’aventure anglaise va tourner au cauchemar. Au terme de la saison 2016/2017, durant laquelle il joue beaucoup moins (21 apparitions pour un petit but), Sunderland est relégué.

    Après avoir participé aux trois premiers matchs de la saison, le Tunisie, qui ne souhaite pas jouer en Championship, est prêté au Stade Rennais où il se rappelle aux bons souvenirs du football français. Sa superbe saison en Bretagne (9 buts et 2 passes décisives) contribue largement à la qualification du Stade Rennais pour L’Europa League, avec une belle 5ème place. A lui tout seul, le Tunisien est devenu un vrai gage de réussite en Ligue 1. 6ème en 2015 avec Bordeaux, 5ème en 2018 avec Rennes et maintenant 4ème avec Saint-Etienne : ses trois dernières saisons en France se sont toutes terminées par une qualification européenne !

    La Tunisie compte sur lui

    Au sommet de sa forme à 28 ans, l’attaquant des Aigles de Carthage espère poursuivre sur sa lancée avec sa sélection. Après un gros passage à vide depuis sa victoire lors de la CAN 2004 à domicile (sans jamais, au mieux, dépasser les quarts de finale de la compétition continentale), la Tunisie a commencé son retour vers les sommets du football africain voilà 4 ans, notamment en parvenant à se qualifier pour la Coupe du Monde en Russie (après des absences en 2010 et 2014).

    Une période qui correspond à la montée en puissance du Stéphanois au sein de son équipe nationale, avec 15 buts en 45 matchs depuis sa première apparition en décembre 2012. Quart de finaliste des deux dernières éditions de la CAN avec la Tunisie, le Corse n’a pour l’instant marqué qu’un seul but dans la compétition. C’était le 23 janvier 2017 contre le Zimbabwe (4-2) sur penalty. Depuis, il a été le premier tunisien de l’histoire à marquer deux fois de suite en Coupe du Monde (contre la Belgique et le Panama). Tous le pays compte sur lui pour aller le plus loin possible cette année, avec la perspective d’un quart de finale contre le Maroc ou la Côte d’Ivoire qui fait déjà saliver.

     


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club