En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    L'AS Cannes, à la poursuite de son passé

    NATIONAL 3

    AMATEURS

    NATIONAL 3

    L'AS Cannes, à la poursuite de son passé

    7 mars 2019

    Le club veut grandir doucement

    Club réputé pour son centre de formation prestigieux, l’AS Cannes a vu passer dans ses rangs Zinédine Zidane ou encore Patrick Vieira dans les années 1990. Une période ou le club sudiste connaît une apogée sportive puis un déclin aussi rapide qu’inattendu. Aujourd’hui en National 3, l’ASC veut aller de l’avant.

    Arrivé jusqu’en 16èmes de finale de Coupe de l’UEFA en 1994 (éliminé par les Autrichiens de l’Admira Wacker), l’AS Cannes est désormais bien loin de l’ivresse que procure les folles soirées européennes. Outsider remarqué dans l’élite (4ème en 1991, 6ème en 1994), les Cannois connaissent malgré tout un déclin rapide. L’éclosion d’un certain Patrick Vieira en 1994 n’y changera rien pour l’ASC qui s’enfonce dans les divisions inférieures à la fin du siècle dernier. Le coup fatal sera porté au club en 2004 avec la perte du statut professionnel, 72 ans après l’avoir obtenu. Incapable de retrouver la deuxième division et en proie à de graves problèmes financiers, les pensionnaires du Stade Pierre de Coubertin continue leur descente aux enfers avec la fermeture deux ans plus tard du si performant centre de formation.

    Le National, l’espoir puis la désillusion

    Après six saisons faites de haut et de bas en National avec notamment une 4ème place en 2006 puis une décevante 13ème position l’année suivante, Les Dragons sont rétrogradés par la Direction Nationale du Contrôle de Gestion (DNCG) à l’été 2011. Président du club et maire de la ville, David Lisnard tente un ultime recours qui sera rejeté par la Ligue de Football Professionnel. Relégué en National 2 (quatrième division), l’AS Cannes frôle malgré tout la remontée immédiate deux années consécutives (4ème en 2012, 2ème en 2013). Seul le premier de chaque groupe pouvant être promu, le club sudiste s’attend donc à disputer une nouvelle saison en N2, mais encore une fois, rien ne se passera comme prévu pour les rouges et blanc.
    En juin 2014, alors que le déficit du club s’élève à 2,2 millions d’euros, la DNCG vient (encore une fois) porter un immense coup de massue aux espoirs de l’AS Cannes. Malgré le soutien de nombreuses gloires du club comme Zidane, Vieira ou Arsène Wenger, la liquidation judiciaire du club est votée par le Tribunal de Commerce de Cannes. Dans la foulée, le gendarme financier du football français décide d’exclure des championnats nationaux le club azuréen. Ainsi, la chute se poursuit pour l’AS Cannes qui reprend lors de la saison 2014/2015 en Division d’honneur (7ème échelon français).

    Johan Micoud, symbole de la renaissance de l’AS Cannes

    Repartie de zéro, la direction cannoise veut placer ses anciennes stars au centre du nouveau projet. Bien aidé par deux promotions en trois ans, le club champion de France en 1933 parvient à convaincre à l’été 2016 Johan Micoud. Le milieu offensif passé par Cannes entre 1992 et 1996 pouvait compter sur des joueurs expérimentés comme Mickaël Cériélo (défenseur de 34 ans, passé par Châteauroux en Ligue 2 et joueur le plus capé de l’AS Cannes avec 328 matchs disputés) mais aussi le latéral gauche Kenny Gillet (33 ans) qui a longtemps évolué en Angleterre, et en Ecosse. 

    Entouré d’une jeunesse talentueuse et formé au club (notamment Théo Croes, latéral de 22 ans, mais aussi le milieu de 20 ans Ugo Dutto), les cadres de l’ASC permettaient au club d’amorcer une dynamique positive, et de signer une première saison encourageante en National 3 avec une 8ème place obtenue à l’issue de la saison. Un projet ambitieux dont Eric Matteoda, arrivé au club en 2016 en tant que responsable du développement commercial, vantait les mérites lors de son intronisation.
    « Le projet a été impulsé par David Lisnard, le maire de Cannes. Il souhaite un club professionnel dans sa commune. Nous avons pour objectif de remonter en Ligue 2, d’ici 5-10 ans. Nous souhaitons aussi recréer le centre de formation du club. Car le club l’a perdu en même temps que son statut professionnel. C’est important de pouvoir s’appuyer sur des anciens du club. Car ils connaissent le monde professionnel et savent le niveau d’exigence auquel nous devons parvenir. »
    Un optimisme partagé par le capitaine Mickael Cériélo qui confiait au début de la saison vouloir viser la montée avec son club formateur.
    « On commence le championnat pour le gagner, on a notre destin entre les mains, à nous de faire en sorte que les résultats soient là et qu’on atteigne notre objectif. N’importe quelle équipe pourra gagner ou se faire accrocher. Istres monte et peut jouer les troubles fêtes. Bastia ou Gémenos seront candidates. Beaucoup d’équipes peuvent prétendre au podium. Nous aussi, on fait partie des favoris. »
    Malgré l’arrivée de l’expérimenté attaquant Kevin Lefaix (37 ans, passé par le Red Star et Orléans), les Cannois débutaient poussivement leur saison (1 victoire, 2 nuls sur les 4 premières journées). Pourtant, l’éclaircie arrivait rapidement pour l’ASC qui signait 3 victoires consécutives en septembre dont un succès face à Istres (1-0).
    Promu il y a seulement deux saisons en National 3, l’AS Cannes veut grandir doucement au 5ème échelon français. Le club continue ainsi son apprentissage cette année, parfois dans la douleur. Lourdement battu à domicile par le SC Bastia (4-1) il y a deux semaines, les Cannois ont dû se contenter du nul 0-0 face à Istres le 2 mars dernier. 5ème du groupe D à 14 points du leader bastiais, les Dragons semblent avoir hypothéqué leurs derniers espoirs de montée en National 2. Pourtant, ce n’est que partie remise pour l’AS Cannes, dont les bases solides laissent entrevoir de belles promesses pour l’avenir.

     


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club