En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Le FC Annecy (National 2), au carrefour des générations

    AMATEURS

    Le FC Annecy (National 2), au carrefour des générations

    14 févr. 2019

    GROS PLAN

    Notre tour de France des clubs amateurs commence en Haute Savoie avec le FC Annecy. Résident ambitieux de National 2, l'ancien club professionnel au début des années 90 se développe à la fois en formant des jeunes joueurs et en accueillant des anciens pros...

    Chaque année la Coupe de France nous le prouve : si la qualification « amateur » reste la version officielle, de nombreux clubs évoluant dans les division nationales (National, National 2 et National 3) peuvent aussi être définis comme « semi professionnels ». C’est le cas du FC Annecy (National 2). On y retrouve des joueurs passés par le monde pro (comme Eloge Enza-Yamissi ancien de Troyes et Valenciennes, Dorian Levèque, de retour du PAOK Salonik après avoir joué à Guingamp, Vincent Nogueira et ses plus de 100 matchs de Ligue 1 avec Sochaux et Strasbourg, ou encore le vétéran Nassim Akrour, 44 ans, qu’on ne présente plus), mais aussi des jeunes joueurs formés sur place.

    Retombé au niveau régional après avoir côtoyé la Deuxième Division – et le monde professionnel - à la fin des années 80 (de 1988 à 1992), le FC Annecy a pris de l’avance sur ses ambitions. Il y a trois ans, le projet « Cap 2020 » avait pour objectif un retour en National 2 pour la fin de la décennie. Il a laissé la place plus tôt que prévu au projet « twentys » qui vise le National dans les 5 prochaines années. « L’idéal serait de monter dans deux ou trois ans maximum », explique le manager général du club haut savoyard.

    Une académie de foot, des U17 au niveau National...

    Pour y parvenir, le club dispose d’un des plus gros budgets de National 2. « Notre budget est d’environ 2,4 millions d’euros, mais un tiers est consacré à la formation », explique Jean-Pierre Nallet. Aujourd’hui, environ 30 à 40% de l’effectif de l’équipe première est composé de jeunes formés au club. « L’objectif est de trouver la bonne alchimie entre les jeunes, les joueurs plus expérimentés et les anciens », explique le manager général qui décrit son équipe comme « polyvalente, capable de s’adapter aux conditions de jeu ». Avec une défense solide, mais surtout une attaque performante (la meilleure des quatre groupes de National) qui lui permet d’occuper la tête du classement avec la perspective d’une montée en National au terme de la saison. « Il faut rester très prudent, explique Jean-Pierre Nallet. Fréjus-St-Raphaël a trois points de moins que nous mais un match en retard… Tout va se jouer sur les 12 derniers matchs, c’est l’équipe la plus constante qui va terminer devant ». Dès ce week-end, le classement pourrait se décanter. Alors qu’Annecy accueille Jura-Sud (2ème à deux points), Fréjus (3ème, un match en moins) se déplace à Saint-Priest (4ème), pendant que Toulon (5ème) reçoit l’Atletico Marseille (6ème) ! Un week-end charnière dans une saison qui s’annonce palpitante jusqu’au bout.

    Mais les résultats de l’équipe première ne sont pas les seuls à animer le quotidien du FC Annecy. Pour permettre aux jeunes footballeurs de mener de front leur projet scolaire et leur progression sur les terrains, le club haut savoyard développe des sections sportives de la 6ème à la Terminale. Ce dispositif est au coeur du projet sportif et socio-éducatif du club. Un projet baptisé « Bontaz Academy », du nom de son créateur, Yves Bontaz, dont l'entreprise BONTAZ CENTRE aide le club en participant grandement à son financement. Résultat : le club possède une équipe U17 au niveau national (8ème du groupe C) et une formation U19 au plus haut niveau régional (5ème).


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club