En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Archi favori, le Brésil veut « respecter » le Pérou

    COPA AMERICA 2019

    Etranger

    COPA AMERICA 2019

    Archi favori, le Brésil veut « respecter » le Pérou

    7 juil. 2019

    > Brésil - Perou (22h)

    Sévèrement corrigé par le Brésil en match de poule (0-5), le Pérou sera l'adversaire de la Seleçao en finale ce soir. Une formalité pour Casemiro et sa bande ?

    Il y a quinze jours, le Brésil corrigeait le Pérou (5-0) et se qualifiait pour les quarts de finale de sa Copa America avant même le troisième match. De leur côté, les Péruviens, qui n’avaient pu battre le Venezuela lors de leur premier match (0-0) voyaient leur avenir dans la compétition sérieusement compromis. A ce moment-là, bien malin est celui qui aurait pu dire que les deux équipes se retrouveraient au Maracana de Rio pour la grande finale. Sur le papier, rarement une finale de Copa America n’aura paru aussi déséquilibrée. Mais les Brésiliens ne veulent surtout pas s’estimer gagnants avant même d’avoir joué le match. A l’imahe de Casemiro, qui avait inscrit le premier but de la Seleçao le 22 juin dernier et réclame la prudence. Pour le milieu de terrain du Real Madrid, pas question de prendre le Pérou à la légère. « Ils ont éliminé de grandes équipes, l'Uruguay (en quarts de finale) et le Chili (en demies), il faut les respecter. On ne va pas chercher à gagner par une grosse différence de buts. Si on me dit qu'on va gagner 1-0, je signe tout de suite», explique le Brésilien.

    Archi favorite, la Seleçao se présente au Maracana sans avoir pris le moindre but depuis le début de la compétition. « Terminer la compétition sans prendre de but est un de nos objectifs, prévient le milieu brésilien. Et si on n'en prend pas, ce n'est pas juste grâce aux gars de derrière, ceux de devant nous aident beaucoup aussi et ça fait la différence. »

    Ce serait aussi un véritable exploit puisque jamais dans son histoire le Brésil n’a réussi gagner un titre en gardant sa cage inviolée.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club