En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    City-Liverpool, un duel de géants

    PREMIER LEAGUE

    Etranger

    PREMIER LEAGUE

    City-Liverpool, un duel de géants

    12 mai 2019

    > Brighton - Man. City et Liverpool - Wolverhampton (16h)

    Le titre de champion d'Angleterre se joue cette après-midi à 238 km de distance exactement, entre deux géants de la Premier League qui ont amené leur niveau de performance à un sommet très rarement atteint dans l'histoire du championnat anglais...

    Toute l’Europe du foot ne parle que de ça. Alors que l’Espagne a son champion (Barcelone), tout comme l’Italie (la Juventus) et la France (le PSG), et que l’Allemagne ne voit pas comment le Bayern (leader avec deux points d’avance sur Dortmund) peut ne pas être sacré lors delà dernière journée, l’Angleterre se prépare à vivre une dernière journée pleine de suspense.

    D’un côté, Manchester City, qui joue à Brighton, premier non relégable ; de l’autre Liverpool, qui reçoit Wolverhampton, 7ème et qui sera qualifié pour la Ligue Europa en cas de victoire des Citizens en FA Cup.

    Guardiola se méfie de Brighton, Klopp implore la bonne étoile des Reds...

    Si City gagne à Brighton, Liverpool deviendra le meilleur deuxième de l’histoire de la Premier League avec 97 points et une seule défaite sur toute la saison (A Manchester contre City, 1-2), soit le troisième plus gros total de l’histoire, champions compris, derrière les 100 points de City la saison dernière, et donc, en cas de succès à Brighton, les 98 points de l’équipe de Guardiola cette année. « Nous avons eu jusqu’à 7 points de retard, mais nous n'abandonnons jamais, a souligné fièrement l’ancien entraineur du Barca et du Bayern. Nous sommes toujours là et nous avons gagné 13 matches d'affilée.»  Une confiance et une farouche volonté qui n’empêche pas l’entraîneur espagnol de se méfier de Brighton. « Ils ont obtenu un résultat à Arsenal (ndlr : 1-1 la semaine dernière). Nous avons joué il y a quelques semaines contre eux (ndlr : en demi-finale de la FA Cup) et c'était difficile. Ils joueront pour l'orgueil, mais nous avons notre avenir entre nos mains ».

    A 238 km de là, Jürgen Klopp veut croire en la bonne étoile qui a guidé Liverpool face au Barça. « Ça a été une semaine de grands moments de football. Mais de notre point de vue, cela pourrait être encore un autre grand moment de football ce week-end, la semaine n'est pas encore terminée», explique l’entraîneur allemand. « Au début de la semaine, la plupart des gens s'attendaient à ce que je sois assis ici et que je dise: "Ok, après ne pas s'être qualifié pour la finale de la Ligue des champions, ce sera difficile d'être champion". Maintenant, nous sommes en finale, mais c'est toujours difficile.» Surtout que cette fois, le résultat ne dépend pas uniquement de la faculté des Reds à mettre de l’intensité dans la rencontre. Ils n’ont pas leur destin entre leurs mains.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club