En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Le Cameroun gagne la pemière manche contre les Comores

    CAN 2019

    Etranger

    CAN 2019

    Le Cameroun gagne la pemière manche contre les Comores

    23 mars 2019

    La deuxième manche va se jouer devant le TAS

    Auteur du 3ème but de la nette victoire du Cameroun contre les Comores, Clinton Njie peut être songeur : il n'est pas encore certain de participer à la CAN en juin prochain. Explications.

    Vainqueur 3-0 à Yaoundé face aux Comores (buts de Choupo-Moting, Bassogo et Njie), le Cameroun a rempli la première partie des conditions pour jouer la prochaine CAN (du 21 juin au 19 juillet en Egypte). En terminant deuxièmes du groupe B, derrière le Maroc, Choupo-Moting et ses coéquipiers ont assuré la qualification sportivement. Troisièmes à trois points, les Comores pouvaient encore passer devant les vainqueurs de la précédente édition en s’imposant cet après-midi (à la faveur du match nul obtenu à l’aller à domicile).

    Mais ce n’est pas si simple, car Les Comores, s’appuyant sur les règlements de la CAN, demandent tout simplement l’exclusion du Cameroun. Avant la rencontre perdue par son équipe, Ben Amir Saadi, manager général de l’équipe de l’archipel était clair : « à partir du moment où la CAF a repoussé la CAN au Cameroun en 2021, sans discussion préalable, sans appel d’offres, le règlement est clair. S’il y a incapacité à organiser une compétition, comme c’est le cas avec le Cameroun, l’équipe est éliminée de cette épreuve », expliquait-il dans des propos rapportés par nos confrères de l’Equipe.fr 

    Résumons la situation : en tant qu’organisateur de la compétition, le Cameroun était qualifié d’office, mais participait quand même, à titre « amical » aux qualifications dans le groupe B. En décembre, le retrait de l’organisation au Cameroun a donc replacé l’équipe de Choupo-Moting, 2ème de son groupe devant les Comores, dans la course à la qualification. Sauf que les Comores réclament l’exclusion du Cameroun, conformément au règlement qui prévoit qu’une nation qui s’est fait enlever la CAN soit écartée de cette dernière. Un règlement sujet toutefois à interprétation et surtout, qui date d’une époque ou la nation qualifiée d’office ne participait pas aux éliminatoires…

    «  On nous explique que le règlement ne parle pas de la CAN à venir, mais de la suivante », ironisait Ben Amir Saadi. « Alors cela voudrait dire que le Cameroun ne pourra pas participer à la CAN qu’il organise… ».

    Face à l’attitude de la CAF, Les Comores ont donc porté l’affaire devant le Tribunal Arbitral du Sport. Il lui reste encore trois mois pour statuer sur ce cas très épineux. Tenant du titre et 7ème nation africaine au classement de la FIFA, le Cameroun pèse beaucoup plus lourd que les Comores, petit archipel de 2600 km2 et à peine plus de 800 000 habitants. En Afrique, toutes les rumeurs circulent désormais, dont une qui dit que Les Comores n’auraient pas payé le montant des frais de justice, ce qui expliquerait que le TAS n’ait pas encore fixé de date pour étudier le différent.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club