En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Montella : « j’aurais dû partir avant »

    MILAN AC

    Etranger

    MILAN AC

    Montella : « j’aurais dû partir avant »

    5 déc. 2018

    Le technicien revient sur sa mise à l’écart, il y a un an.

    Vincenzo Montella dit ce qu'il pense. Un an après avoir été mis à l’écart par le Milan AC, le technicien italien (actuellement sans club depuis sa nouvelle mise à l’écart par le FC Séville en avril dernier) est revenu sur son aventure milanaise, écourtée en novembre 2017. Dans les colonnes de la Gazetta dello Sport du jour, il revient sur les conditions de son licenciement. « Il n'y avait plus la confiance des dirigeants depuis bien longtemps. Mon gros regret est que le club n’a pas bien communiqué et Il y avait des attentes énormes. Trop grandes pour une équipe qui partait avec 11 nouveaux joueurs, dont beaucoup sans la moindre expérience en Ligue des Champions. Nous aurions du tenir un profil beaucoup plus bas. Il m'est resté la sensation d'un travail inachevé. Nous aurions pu grandir ensemble et en fait nous n'avons pas eut le temps ». Montella fait aussi quelques révélations sur les coulisses du club. Notamment la nomination de la recrue défensive de l’époque, Leonardo Bonucci dans le rôle de capitaine. «  C'est le club qui lui avait promis lors de sa signature. Moi je l'avais appelé et je lui avais dit qu'on pouvait être un leader même sans le brassard. Les dirigeants m'ont poussés à choisir le capitaine parmi des nouveaux joueurs ».

    « Il fallait comprendre entre les lignes… »

    Enfin, le technicien italien a évoqué l’arrivée de Gattuso à sa place et les rapports qu’il entretient avec lui. « Nous ne nous sommes jamais appelés. J'ai juste voulu lui dire qu'il insistait trop sur la préparation athlétique lors de ses interviews (ndlr : lors de sa prise de fonction, Gattuso a régulièrement remis en cause la mauvaise préparation athlétique des joueurs), et qu'il exagérait sur un point qui me touche profondément. Il est en train de faire du bon boulot mais ce n'est pas juste de toucher à mes compétences. J'ai cinq ou six années d'expériences en Série A, je pense avoir de meilleures connaissances à ce sujet ».

    Montella a également exprimé un regret : celui de ne pas être parti après avoir remporté la supercoupe d’Italie avec Milan en 2016. « Logiquement j'aurais dû partir après cette victoire (ndlr : il veut dire au terme de la saison 2016/2017). Mais j'étais lié au Milan AC encore. L'envie de continuer était trop forte, comme la fierté d'avoir battu une équipe imbattable, et j'avais donc peu de lucidité. Je remercie encore Galliani de m'avoir choisi, et à Fassone et Mirabelli de m'avoir confirmé. J'ai su seulement après qu'il y avait des doutes sur moi, et qu'il fallait comprendre entre les lignes… »


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club