En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Tranquille comme Gattuso...

    MILAN AC

    Etranger

    MILAN AC

    Tranquille comme Gattuso...

    19 déc. 2018

    L'entraîneur de Milan n'est pas inquiet malgré la passe difficile de son équipe.

    Après le nul de son équipe à Bologne hier soir (0-0) Gennaro Gattuso a admis les difficultés de son Milan. « Trop de passes stériles, au milieu de terrain nous aurions du tenter des combinaisons. L'Inter était venue gagner en jouant ainsi pendant 70 minutes et avait trouvé l'ouverture sur une attaque placée de Nainggolan. La Roma, elle, a perdu ici. Nous, avec nos passes infinies nous avons juste fait des chatouilles aux rossoblú. Au niveau qualitatif Milan a fait un match médiocre ». Témoin de la nervosité provoquée par des résultats décevants (après l’élimination en Eruopa Ligue) : l’attitude de Cutrone, furieux d’avoir été remplacé en cours de match. « Cutrone s'est lamenté sur son remplacement ? C'est possible, nous en parlerons tous les deux, s'est contenté de commenter Gattuso. Passer au 4-3-3 ? Avant nous remplissions mieux la surface de réparation adverse mais nous avions Bonaventura, aujourd'hui il n’est pas la. En 4-4-2 nous sommes plus prévisibles, mais pour l'instant c'est bien comme sa », ajoute le technicien, au centre des critiques depuis la défaite en Grèce (3-1) qui a mis fin prématurément à l’aventure européenne de son équipe.

    La pression est en tout cas sur les épaules de l’entraîneur milanais avant la réception de la Fiorentina samedi (15h) pour le compte de la 17ème journée. Un match que Milan,, désormais 4ème à 7 points du podium devra jouer sans Kessié et Bakayoko, tous les deux suspendus. Pas de quoi entamer la confiance de Gattuso.

    « Des milieux de terrain nous en avons sur le banc et nous inventerons quelque chose. Ce qui est sur, c'est que nous ne partons pas défaitistes ». Il en faut plus pour déstabiliser l’ancien rugueux milieu international. «  J'aime mon travail. Peut-être qu'il me vieillit plus, mais je suis content de ce que je fais ».


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club