En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Un quart qui vaut de l'or

    CAN 2019

    Etranger

    CAN 2019

    Un quart qui vaut de l'or

    11 juil. 2019

    > Algérie - Côte d'Ivoire (18h)

    La Côte d'Ivoire va tenter de bloquer la route toute tracée des Algériens vers la finale de la CAN. Après la disparition de l'Egypte, du Maroc et du Cameroun en huitième ce quart de finale ressemble à une finale.

    « J’espère trouver la faille, ou les failles, de cette équipe de Côte d’Ivoire, toutes les équipes en ont ». Djamel Belmadi a planté le décors de ce troisième quart de la CAN, qui a tout d’une finale. « Ce sera un rapport de force, s’ils méritent de gagner ce match, ils le remporteront », ajoute le sélectionneur algérien, dont l’équipe a fait le plein de confiance depuis le début de la compétition, avec 4 victoires en 4 matchs sans encaisser le moindre but.

    Ce qui n’est pas le cas de la Côte d’Ivoire qui a commencé son séjour en Egypte par une défaite contre le Maroc (0-1). Bousculée par le Mali en huitième de finale après avoir ouvert le score (1-0), les coéquipiers de Gradel (pas utilisé lors de cette rencontre) ont su résister, sans pour autant impressionner. Du moins pas autant que Mahrez est ses coéquipiers qui donnent l’impression de survoler la CAN. Prudent, mais confiant, Djamel Belmadi estime qu’il n’a pas « de piège particulier à craindre », mais se méfie d’une équipe « qui a de la qualité et de l’expérience ».

    De côte de la Côte d’Ivoire, on ne s’est pas privé pour mettre la pression sur l’Algérie. « Quand on voit le parcours des deux équipes depuis le début du tournoi, je dis que l’Algérie est largement favorite, les statistiques sont là pour le confirmer, explique le sélectionneur. En défense, ils sont costauds, en attaque ça va vite ». Toutefois, Ibrahima Kamara est loin de s’avouer vaincu. «  Chacun viendra avec ses forces, ses qualités. À la fin du match, on fera le bilan, mais il n'y a aucune équipe imbattable ».

    Non, en revanche, il y a un sacré match en perspective.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club