En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Amandine Henry : « toutes les conditions sont réunies pour faire une belle performance »

    Coupe du monde féminine

    Féminines

    Coupe du monde féminine

    Amandine Henry : « toutes les conditions sont réunies pour faire une belle performance »

    7 juin 2019

    > France - Corée du Sud (21h)

    Après des mois d’attente, un mois de préparation, le jour J est arrivé. Ce soir, l’Equipe de France débute SA Coupe du monde face à la Corée du Sud au Parc des Princes (21h). Pour la capitaine des Bleues, c’est le moment où le rêve doit laisser à la place au concret…

    Jouer un match d’ouverture n’est jamais évident… Quel est votre état d’esprit avant d’entrer de plein pied dans cette Coupe du Monde ?

    C'est un rêve, c'est une énergie positive de pouvoir jouer un match de Coupe du monde dans son pays. C'est une pression positive. Forcément on est 23 et tout le monde ne fonctionne pas de la même façon. On s'est préparées psychologiquement pour ce moment. Forcément, il y aura des réactions différentes au moment d'aborder ce match, dans la façon de le vivre... mais on ne fera qu'un sur le terrain.

    On a l’impression que l'Equipe de France féminine ne s’est jamais aussi bien préparée pour une grande compétition internationale…

    On ne va pas comparer par rapport aux autres compétitions, mais aujourd'hui, on a encore plus de moyens. Et se préparer à la maison c'est un bonheur. La préparation a été optimale. On a envie d'aller au bout. On est conscientes que toutes les conditions sont réunies pour faire une belle performance.

    Votre grosse expérience, à vous et aux Lyonnaises qui avez gagné plusieurs Ligue des Champions, peut être un atout, notamment vis à vis des jeunes joueuses ?

    La Ligue des champions, c'est une chose, et une Coupe du monde en est une autre. Quand on joue pour son pays c'est complètement différent. Porter le maillot bleu c'est une grande responsabilité pour chacune. Après, en tant que capitaine, j'ai le devoir de mettre tout le monde à l'aise. Toutes les joueuses sont bien dans leur tête.

    L’engouement est exceptionnel autour de cette Coupe du monde, comment le vivez -vous ?

    Oui, on est très contentes de voir ça. On n'a jamais vu autant de médias, de public. On profite au maximum et on a envie de se donner à 200 % pour que ça continue comme ça.

    Jouer la Coupe du Monde à domicile, c’est magique… On suppose que vous avez des références…

    Ce n'est pas très original, mais moi je suis de la génération 98. On a de beaux exemples. Il y avait Zinédine Zidane évidemment mais tous les joueurs de 98 aussi. Ils ont fait rêver la France et on a envie de vivre les mêmes émotions. Pour l'instant, on vit un rêve éveillé. Mais face à la Corée, il ne faut pas rêver. Il faut être présentes sur le terrain. 


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club