En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Continuer la fête

    COUPE DU MONDE

    Féminines

    COUPE DU MONDE

    Continuer la fête

    12 juin 2019

    > France - Norvège (21h)

    Au delà de l’aspect purement sportif, qui permettrait aux Bleus de prendre une option sur la première place du groupe A, le match face à la Norvège est capital. Il doit permettre aux Bleues de confirmer leur statut de favorites (au même titre que les Etats-Unis, l’Angleterre, l’Allemagne ou les Pays-Bas) et continuer d’entretenir l’exceptionnel engouement autour de leurs performances.

    Après la belle démonstration de force contre la Corée du Sud, l’Equipe de France veut poursuivre sur sa lancée face au principal adversaire du groupe A. Alors que la première place du groupe n’est pas un enjeu sportif capital (au contraire, terminer deuxième permettrait aux Bleues de ne pas rencontrer les Etats-Unis avant la demi-finale), elle a en revanche d’autres enjeux. A commencer par l’engouement exceptionnel qui ne fait qu’augmenter, jour après jour, autour des Bleues. Les 6 000 derniers billets encore en vente pour l’Allianz Riviera ont par exemple trouvé preneurs dès le lendemain du match contre la Corée. « Évoluer à guichets fermés c’est un rêve et pour garder ça, cet engouement, il faut être performante sur le terrain, expliquait notamment Amandine Henry hier en conférence de presse. A nous de faire en sorte que le public nous soutienne à fond ».

    Bien entendu, cela ne veut pas dire que tout va s’arrêter si les Tricolores ne sont pas performantes contre la Norvège. Mais plus elles assureront, plus elles entraineront derrière elles tout le pays, comme cela avait été le cas en 1998 pour les Bleus de Jacquet. Une victoire qualifierait la France (dans le pire des cas au titre de meilleur troisième) pour les huitièmes de finale avant même le troisième match (contre le Nigéria) et permettrait à Corinne Diacre de faire tourner. En terminant en tête de leur groupe, les Françaises affronteraient un 3ème qui pourrait être l’Australie, l’Argentine ou la Nouvelle Zélande en huitième de finale. En revanche, en finissant deuxième de son groupe, la France sera opposée au deuxième du groupe C : sans doute le Brésil ou l’Italie. Finalement pas tant de différence que cela… Pour continuer à faire peur et à entretenir le rêve d’une victoire le 7 juillet prochain, les Françaises ont tout intérêt à poursuivre leur marche en avant. C’est ce soir que commence le match face aux Etats-Unis qui ont frappé très fort d’entrée avec le 13-0 infligé aux Thaïlandaises.

    Par rapport à l'équipe qui avait débuté contre la Corée, Corinne Diacre a procédé à un seul changement : Valérie Gauvin retrouve sa place en pointe, ce qui entraîne le décalage de Kadidiatou Diani sur la droite et de Delphine Cascarino sur le banc.

    > La composition officielle de l’équipe de France :

    Bouhaddi - Torrent, Renard, Mbock, Majri - Henry (cap.), Bussaglia - Diani, Thiney, Le Sommer - Gauvin


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club