En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Corinne Diacre : « monter en intensité »

    Coupe du monde féminine

    Féminines

    Coupe du monde féminine

    Corinne Diacre : « monter en intensité »

    22 mai 2019

    INTERVIEW

    Trois jours avant le premier match de préparation avant la Coupe du Monde, samedi contre la Thaïlande à Orléans, Corinne Diacre est revenu sur le programme des Bleues et l’état d’esprit d’un groupe enfin au complet, après l’arrivée des lyonnaises à Clairefontaine lundi.

    Vous avez beaucoup travaillé physiquement, tout se passe bien ?

    Tout se passe très bien. Le gros travail physique a été effectué la semaine dernière. Nous sommes rentrés dans une autre préparation. On travaille un petit peu plus la puissance. On a match en fin de semaine, il est programmé comme une séance de travail. On ne sera pas au mieux de notre forme, on va piocher un peu, mais l'essentiel est de travailler et de faire les efforts.

    Ce matin vous avez eu une visite inopinée avec un contrôle antidopage…
    Il a fallu s'adapter, cela ne nous a pas empêchées de travailler physiquement même si on n'a pas pu faire tout ce qu'on avait prévu.

    Le groupe est enfin au complet avec l’arrivée du contingent lyonnais. On suppose qu’elles ont été bien accueillies…
    Très bien. Quand on accueille sept championnes d’Europe, tout se passe forcément très bien. De leur côté, elles ont vite basculé entre cette finale qu’il a fallu préparer et le stage... Le groupe continue de bien vivre, ça ne change pas. Il y a de la bonne humeur, du travail quand il faut travailler. On surfe aussi sur cette vague de l'Olympique Lyonnais car elles ont apporté un titre supplémentaire au football français. Elles apportent de la joie de vivre. Il nous reste à faire comme elles, et d'aller jusqu'au bout.

    Vous pensez déjà au match d’ouverture contre la Corée du Sud, le 7 juin au Parc des Princes ?
    Toujours pas, on prend les choses comme elles viennent, étape par étape. On a ce premier match, ce samedi. On a encore une bonne semaine de travail à fournir. Derrière, on va monter en intensité tranquillement.

    « 14 joueuses susceptibles de démarrer »

    Qu’attendez-vous du match contre la Thaïlande ?

    Il faut prendre ce match-là comme une bonne séance d'entraînement. Les Lyonnaises viennent de nous rejoindre, tout le monde n'est pas au même niveau physique. Il va falloir gérer aussi les temps de jeu. Ça va me permettre de voir celles qui sont là depuis le 8 mai, voir où elles en sont physiquement. Et peut-être me poser plus de questions sur le onze de départ.

    Vous connaissez déjà l’équipe qui va commencer la Coupe du Monde ?

    Je n'ai pas d'hésitation, mais plus j'aurai de choix, mieux ce sera. Aujourd’hui, les 23 filles sélectionnées sont tournées vers le travail. S'il y en a encore une ou deux qui peuvent me mettre le doute dans la tête, tant mieux, ce sera de très bonnes questions pour moi. J'ai 14 joueuses susceptibles de démarrer. À moi de faire le choix d'un onze de départ.

    > Le programme des Bleues

    Samedi 25 mai (16h, stade de la Source à Orléans) : France - Thaïlande (AM)

    Vendredi 31 mai (21h, Stade Dominique Duvauchelle à Créteil) : France - Chine (AM)

    Vendredi 7 juin (21h au Parc des Princes) : France - Corée du Sud (CM)

    Mercredi 12 juin (21h, Allianz Riviera de Nice) : France - Norvège (CM)

    Lundi 17 juin (21h, Roazhon Park de Rennes) : Nigéria - France (CM)


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club