En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Dernier test, derniers choix avant la Coupe du Monde

    EQUIPE DE FRANCE

    Féminines

    EQUIPE DE FRANCE

    Dernier test, derniers choix avant la Coupe du Monde

    8 avr. 2019

    > France - Danemark (21h)

    Deux mois quasiment jour pour jouer avant le début de la Coupe du Monde (7 juin/7 juillet), les bleues disputent ce soir leur dernier de préparation avant la liste des 23. L’ultime moyen pour Corinne Diacre de lever ses derniers doutes avant de choisir les 23 qui viseront le titre suprême au début de l’été. «C'est la dernière répétition avant que la liste ne sorte, on a coeur de faire une belle performance chacune de son côté mais aussi collectivement. C'est une concurrence saine», expliquait Amandine Henry après le succès probant contre le Japon (3-1), vainqueur en 2011 et finaliste en 2015.

    Face au Danemark , 17ème équipe mondiale, finaliste du dernier Euro mais pas qualifié pour la Coupe du Monde, les Bleues vont surtout se frotter à un adversaire au style de jeu proche de celui de la Norvège, qui se trouve dans leur groupe au premier tour. «C'est une belle nation. Malheureusement elles ne sont pas à la Coupe du monde. Mais nous on va se mettre en mode Norvège !» explique la capitaine des Bleues.

     

    Hamraoui, Asseyi, Laurent... espèrent convaincre Diacre

    Pour plusieurs joueuses, la rencontre de ce soir peut s’avérer décisive dans le choix de Corinne Diacre. A l’image de Viviane Asseyi, entrée en toute fin de match contre le Japon, comme Kheira Hamraoui, de retour en Bleue plus de deux ans après sa dernière sélection. Toutes les deux espèrent avoir un peu plus de temps de jeu à la Meinau ce soir. « Pour une Coupe du monde, on est quoi qu'il arrive hyper déterminée, explique la Bordelaise à l’AFP. Cette fois, c'est en France donc on l'est deux fois plus. C'est un rêve. On n'aura pas l'opportunité de faire ça une deuxième fois dans sa vie. Ce qui fera la différence, c'est la rigueur et l'efficacité. Si j'associe bien les deux, je peux avoir une grande chance ».

    Aujourd’hui à Barcelone (qui jouera la demi-finale de la Ligue des Champions), Hamraoui arrive de plus loin. Ignorée par Diacre depuis le mois d’octobre 2016 et son dernier passage sous le maillot tricolore, l’ancienne joueuse du PSG et de l’OL joue gros. « J’ai tout à gagner », expliquait la solide milieu de terrain en arrivant au stage, bien consciente de la marche à monter pour être dans les 23.

    Autre fille qui espère avoir un peu de temps de jeu pour convaincre Diacre : Emelyne Laurent. La jeune guingampaise (où elle est prêtée par l’OL) est en concurrence notamment avec Marie-Antoinette Katoto. La jeune prodige du PSG, actuellement en tête du classement des buteuses en Première Divisionn'a pas été retenue par Diacre pour les matchs face au Japon et au Danemark. Une indication ?


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club