En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Diacre : « on n’est pas loin de la vérité »

    EQUIPE DE FRANCE

    Féminines

    EQUIPE DE FRANCE

    Diacre : « on n’est pas loin de la vérité »

    5 avr. 2019

    INTERVIEW

    Deux mois avant la Coupe du Monde, tout va pour le mioeux dans le meilleur des mondes pour l’Equipe de France. Vaiqueurs 3-1 du Japon (champion du monde 2011, finaliste en 2015, 7ème nation mondiale) a permis à Corinne Diacre de faire le plein de confiance. Il reste à affronter le Danemark, lundi à la Meinau, puis l’heure des choix viendra. Mais une chose est sûre : les filles qui ont joué à Auxerre hier, ont toutes marqué des points.

    Quel est votre sentiment après ce match bien maitrisé ?

    Le plan de jeu a bien fonctionné sur l'aspect défensif et sur l'aspect offensif, on a su s'adapter. On regrette de ne pas avoir marqué plus de buts, mais on n'encaisse qu'un but, c'est une bonne chose. Je suis satisfaite de toutes les joueuses vraiment, dans la formule sans et avec Delphine Cascarino. Le 11 de départ était près du 11 type (ndlr : mis à part la gardienne) mais les filles qui entrent peuvent me mettre le doute. Je ne veux pas de remplaçantes, je veux des titulaires qui entrent en cours de match. Delphine l’a très bien fait, notamment en étant décisive sur le 3ème but.

    Pourtant, ça avait mal commencé avec la blessure de votre gardienne et cette égalisation dans la foulée…

    On a été déstabilisées par la sortie de Peyraud-Magnin et l'entrée de Sarah Bouhaddi sans échauffement (ndlr : la gardienne remplaçante qui avait été titularisée par la sélectionneur s’est blessé au bout de 20 minutes). Sarah fait l'arrêt qu'il faut mais remet ballon dans l'axe et ça tombe sur une Japonaise.

    Mais l’équipe a su réagir derrière…

    Après avoir subi l'égalisation, on a su réagir. L'idée était d'aller les chercher plus haut que d'habitude pour bloquer leurs sorties de balle, et avec de l’agressivité à la perte du ballon. On a eu la possession, on a bien fait circuler le ballon alors que le Japon aime avoir la possession et excelle dans le jeu court. C’est bien, on a été plus justes techniquement que contre l’Allemagne. On n’est pas très loin de la vérité.

    Cette victoire vous a encore rassurée à l’approche du Mondial ?

    Je n’étais pas inquiète donc je ne suis pas rassurée par cette victoire. On n’a toujours rien gagné, on travaille et il faut que l’on continue. Le 3ème but aurait pu venir plus tôt, et on aurait dû finir avec deux buts d’avance à la pause. Il faut que l’on travaille la finition, c’est le plus dur. Mais bon, marque trois buts quand même ce soir


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club