En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Diani : « on a hâte que ça commence »

    Coupe du monde féminine

    Féminines

    Coupe du monde féminine

    Diani : « on a hâte que ça commence »

    5 juin 2019

    > France - Corée du Sud (vendredi, 21h)

    Après des mois d'attente et plusieurs semaines de préparation, le jour J arrive enfin pour les Bleues qui débutent leur mondial vendredi au Parc des Princes. Rencontre avec une des joueuses les plus en vue lors des derniers matchs.

    Très en vue lors des matchs de préparation, la Parisienne Kadidiatou Diani pourrait bien avoir gagné une place de titulaire pour affronter la Corée du Sud en ouverture de la Coupe du Monde (vendredi 7 juin à 21h).

    Quel est votre état d’esprit à l’approche du premier match ?

    On a vraiment hâte que ça commence. On aimerait beaucoup reproduire le chemin des garçons. On espère vraiment ramener la coupe à la maison. Le fait que l'on s'entende toutes très bien est un point positif…

    D’un point de vue personnel, vous pensez avoir convaincu Corinne Diacre de vous faire confiance ?

    Je ne sais pas si je vais débuter, si la coach (Corinne Diacre) va me faire jouer dans l'axe ou sur le côté. Je reste à sa disposition et je n'ai aucun souci avec cela.

    Ce premier match devant 45 000 spectateurs, ça va vous mettre tout de suite dans l’ambiance…

    Je sais que ça va être un moment incroyable à vivre. O n’est pas habituées à ce type d’affluence. En D1, on joue parfois devant 200 ou 300 spectateurs… Il y aura ma famille dans les tribunes, c’est une source de motivation en plus.

    Physiquement, vous avez bien encaissé la préparation ?

    Physiquement, le début de prépa n’a pas été facile, mais nous avons su le gérer. Cette semaine, on est plutôt dans une période de régénération jusqu'au match de vendredi. L’objectif est d’être prêtes le jour J. On a hâte de jouer vendredi. Les matches amicaux sont différents de la compétition. Il va falloir se reconcentrer pour bien aborder ces matches de poule.

    Vous avez rencontré le président de la République qui vous a demandé de ramener le titre, c’est de la pression en plus ?

    Non, il nous a encouragé et ça s’est très bien passé.. Avant qu’il nous le dise (d'être championnes du monde), c’était aussi notre objectif. Il n’y a pas de pression supplémentaire.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club