En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Faut-il avoir peur du Brésil ?

    COUPE DU MONDE

    Féminines

    COUPE DU MONDE

    Faut-il avoir peur du Brésil ?

    23 juin 2019

    > France - Brésil (21h)

    France-Brésil : derrière l'affiche somptueuse, c'est un match que les Bleues vont jouer avec un statut de favorites. Même s'il y a du pour et du contre... Analyse.

    Pourquoi la France ne doit pas craindre le Brésil

    Parce que le Brésil est sur le déclin

    Avant d’arriver en France, les Brésiliennes restaient sur une série de 9 matchs sans avoir connu le moindre succès. La victoire 3-0 contre la faible Jamaïque (trois défaites, 12 buts encaissés) mettait fin à une longue série, avant une défaite contre l’Australie et un succès à l’arraché (sur un penalty litigieux) contre l’Italie.

    Parce que les filles, ce ne sont pas les hommes...

    Le Brésil n’est que 10ème au classement FIFA des équipes féminines. Pire : il y a plus de différence (97 points) entre les Bleues, 4ème, et le Brésil qu’entre le Brésil et la Corée du Sud, 14ème, (61 points).

    Parceque c'est une équipe vieillissante

    Les stars de la Seleçao sont toutes trentenaires, voir pire encore. Marta, la star de l’équipe, a 33 ans bien tassés (elle est du mois de février), Formiga, 41 ans depuis le mois de mars et Cristiane, 34 ans depuis le mois de mai. Ce qui peut expliquer notamment pourquoi les Brésiliennes ont de grandes difficultés en fin de match, comme ce fut le cas contre l’Australie où elles menaient 2-0 avant de s’incliner 3-2.

    Parce que la défense est son point faible

    La défense est loin d’être le point fort des Brésiliennes dont le jeu est essentiellement axé sur l’attaque. Derrière, la Bordelaise Kathellen (33 ans) et Monica (32 ans) ne donnent pas les meilleures garanties alors que sur les côtés, Santos (à droite) et Tamires (à gauche), laissent souvent des espaces dans leur dos. Le tout n’étant plus toujours très bien protégé par les milieux, à l’image de Formiga, formidable joueuse mais sur laquelle le poids des ans commence à peser.

    Pourquoi la France doit craindre le Brésil

    Parce que les grandes joueuses sont capables de tout.

    A l’image d’un Zidane lors de la Coupe du Monde 2006 (34 ans), Marta, meilleur buteur de l’histoire de la Coupe du Monde (hommes et femmes confondus) avec 17 réalisations ou encore Cristiane, qui a déjà marqué à 4 fois depuis le début de la compétition, sont capables de tirer l'équipe vers le haut pour lui permettre de réaliser un exploit.

    Parce que ce sera la dernière de Marta

    Il y a de (très) grandes chances que ce soit la dernière Coupe du monde de Marta, la plus grande joueuse de l'histoire du Brésil. Et ses coéquipières vont être surmotivées par l'envie de lui offrir une sortie digne de son statut de star planétaire du football féminin.

    Parce que Debinha peut nous faire mal

    Le danger pourrait bien venir d’ailleurs… Nouvelle coqueluche du Brésil, Debinha sera à suivre de très près. A 27 ans, la petite ailière de poche (1,58m) a impressionné depuis le début de la Coupe du monde et constituera une menace à prendre au sérieux pour les Bleues. Contre l’Italie c’est elle notamment qui avait provoqué le penalty permettant à Marta de battre le record absolu du nombre de buts en Coupe du Monde. C’est d’ailleurs la Brésilienne qui frappe le plus au but.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club