En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Finale de choc entre championnes

    Coupe du monde féminine

    Féminines

    Coupe du monde féminine

    Finale de choc entre championnes

    7 juil. 2019

    > USA - Pays-Bas (17h)

    Après un mois de compétition, c’est enfin le jour de la grande finale. Nous allons enfin savoir quelle nation sera sacrée championne du monde. Ce duel oppose dès 17h, au Groupama Stadium de Lyon, les Etats-Unis aux Pays-Bas. Une rencontre qui promet d’être intense.

    Un match de gala entre les championnes du monde en titre et les championnes d’Europe 2017. C’est la finale à laquelle les amateurs de football vont assister à 17h. Une opposition entre deux équipes à la défense quasi irréprochable avec seulement trois buts encaissés sur l’ensemble de la compétition. Si la défense est solide, le chemin pour accéder à cette finale aura tout de même été loin d’être une promenade de santé pour les deux équipes.

    Le réalisme américain

    Comme lors des précédents matchs à élimination directe, les Etats-Unis se sont imposées sur le score étriqué de 2 buts à 1. Encore une fois, les américaines n’ont pas survolé la rencontre et ont été confrontées à une véritable opposition. Comme face à l’Espagne et la France, ce sont elles qui ont ouvert le score dans les quinze premières minutes de la rencontre grâce à une intensité et un pressing impressionnant. Puis elles ont à nouveau laissé plus d’espace à leur adversaire après ce but conduisant à l’égalisation rapide des anglaises (19e minute).

    En l’absence de Rapinoe, c’est Alex Morgan qui s’est illustrée en marquant les deux buts américains. Et la gardienne, peu à son avantage depuis le début de ce mondial, a arrêté un pénalty décisif en fin de rencontre permettant aux Etats-Unis de remporter ce match et de s’envoler vers cette nouvelle finale. Il s’agit là de leur troisième finale consécutive. Elle pourraient égaler le record Allemand de deux Coupe du Monde consécutives remportées si elles l’emportaient ce soir. Mais pour cela il faudra parvenir à contourner le bloc néerlandais.

    Une solide défense néerlandaise

    Comme pour les américaines, parvenir à cette finale n’a pas été de tout repos pour les Pays-Bas. La rencontre face à la Suède a été très accrochée avec peu d’occasions des deux côtés. C’est bel et bien les défenses qui ont brillé durant la rencontre à l’image des gardiennes qui ont chacune réalisé un arrêt décisif. C’est finalement le réalisme néerlandais par l’intermédiaire de Groenen qui leur a permis de l’emporter 1-0. Les prolongations auront tout de même été nécessaire aux Oranje pour venir à bout de la Suè

    Si la sélectionneuse a toujours opté pour la stabilité avec le même onze de départ durant toute la compétition, ses plans pourraient bien être modifiés pour cette ultime rencontre. Ainsi, l’atout numéro un de cette équipe, à savoir Martens, est sorti prématurément lors de la demi-finale et pourrait bien être sur le banc au coup d’envoi à 17h. La noueuse est blessée l’orteil depuis le début de la compétition. Un coup dur pour l’équipe qui devra redoubler de solidarité. Mais les joueuses ont la qualité nécessaire pour pallier cette absence.

    Bien que les américaines restent les favorites de cette rencontre, les Pays-Bas ont des arguments de taille à faire valoir et ont le potentiel pour remporter la première Coupe du Monde de leur histoire. D’un côté comme de l’autre, la défense aura un rôle essentiel à jouer pour maintenir leur équipe dans la rencontre. Et ce sera aux attaquantes de profiter du peu d’espace qui s’offrira à elle. L’équipe qui ouvrira le score aura un avantage certain dans ce match. Le réalisme et une solide défense seront ainsi les clés de cette finale au combien importante.

     


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club