En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Gaëtane Thiney, le grand retour

    EQUIPE DE FRANCE

    Féminines

    EQUIPE DE FRANCE

    Gaëtane Thiney, le grand retour

    30 mai 2019

    Portraits de Bleues 17/23

    On termine les portraits des milieux de terrain avec Gaëtane Thiney. Après avoir été écartée par deux fois de l’Equipe de France, la joueuse a signé pour de bon son retour en mars 2018. Son mental à toute épreuve lui a ainsi permis de gagner sa place dans l’équipe de Corinne Diacre.

    Cette saison, Gaëtane Thiney réalise de superbes performances avec son club du Paris FC. Titulaire indiscutable avec 22 rencontres de championnat disputées, elle est depuis de nombreuses années l’un des atouts majeurs de cette équipe. Evoluant en position de milieu de terrain mais également d’attaquante, la joueuse marque beaucoup de buts et est polyvalente aux postes offensifs.

    11 saisons à Juvisy

    Gaëtane Thiney commence le football dans le club amateur de son village l’ASS Brienne-le- Château. La native de Troyes fait ses débuts en pro dès la saison 2000-2001 dans le club de D1 Saint-Memmie à seulement 15 ans. Elle s’installe rapidement comme titulaire évoluant en tant que milieu offensive ou attaquante. Après six bonnes saisons, elle rallie Compiègne en 2006. Encore une fois indispensable à l’équipe, elle ne parvient pas à empêcher la descente du club en D2. Elle connaît donc ce championnat de deuxième division durant un an avant de s’engager à Juvisy en 2008. A nouveau titulaire dès son arrivée, c’est ici que la joueuse va se révéler comme l’une des meilleures footballeuses du championnat. Dès 2010, elle goûte au bonheur de disputer la Ligue des Champions jusqu’aux quarts de finale, un très beau parcours. La saison suivante, elle bat son record de buts, en inscrivant 14 en 22 matchs dans la saison. Performance qui lui permet d’être élue meilleure joueuse de D1, une fierté pour elle.

    Mais la milieu ne s’arrête pas là. En 2012, ce sont les demi-finales de Ligue des Champions auxquelles elle accède avec son club. Mais sa meilleure saison d’un point de vue individuel est l’exercice 2013-2014. En plus de terminer 3ème du championnat, elle remporte à nouveau le trophée de meilleure joueuse de D1 et est également la meilleure buteuse avec 25 buts en 22 matchs, une performance incroyable. Par la suite, les résultats du club sont moins reluisants ce qui accélère la fusion de Juvisy avec le Paris FC en 2016. Toujours fidèle à son club, Thiney s’engage dans ce nouveau projet. Et depuis deux saisons, la joueuse conserve son statut de titulaire indiscutable grâce à ses qualités footballistiques.

     

    Semi-professionnelle par choix

    Convoitée par les plus grands clubs de France à savoir Lyon et Paris, Gaëtane décide de rester fidèle à Juvisy. Elle accepte donc par la même occasion de n’évoluer dans le football qu’en tant que semi-professionnelle. Parallèlement à sa carrière, l’internationale française a obtenu un diplôme d’entraîneuse et est également déjà entrée dans la vie active. En effet, elle occupe le poste de conseillère technique au sein de la Fédération française de football. Elle se charge ainsi de développer la pratique du foot pour les enfants. Cela lui permet de nouer un contact permanent avec le football, sa passion.

    Son parcours en Equipe de France est pour le moins contrasté. En 2003, elle connaît ses premières sélections en U19. Elle participe aux championnats d’Europe qu’elle remporte avec ses coéquipières. Forte de cette expérience, elle est sélectionnée pour la première fois en Equipe de France A en 2007. Elle joue son premier match le 27 février 2007 face à la Chine (victoire 2-0). Rapidement, la joueuse prend une place de plus en plus importante dans l’effectif jusqu’à devenir titulaire. Elle participe aux championnats d’Europe 2009. Mais c’est bien lors de la Coupe du Monde 2011 qu’elle va se révéler comme l’un des atouts majeurs des Bleues. Les tricolores réalisent durant ce mondial un beau parcours terminant à la 4ème place. Et c’est Gaëtane qui termine meilleure buteuse de l’équipe. Elle continue sur sa lancée en participant aux JO 2012 puis à l’Euro 2013 où la France échoue en quarts de finale. Avec toutes ses compétitions à son actif, c’est en tant que cadre de l’équipe qu’elle se présente à la Coupe du Monde 2015 qui verra à nouveau les françaises s’incliner en quarts de finale.

    Ecartée par deux fois mais toujours là

    En octobre 2015, tout bascule. Le nouveau coach Philippe Bergeroo décide de ne plus la sélectionner, pour des raisons sportives selon lui. Cette période est très compliquée pour la jeune femme, « J’ai géré comme j’ai pu, explique-t-elle à Coeurs de Foot. Ce n’est pas simple du tout. Beaucoup de sentiments d’injustice. Ca fait partie un petit peu de mon histoire de vie et de mon histoire de joueuse. Le tout c’est de le transformer en positif et que ça me rende plus forte ». C’est donc plus d’un an qu’elle va passer sans connaître une seule sélection manquant ainsi les JO 2016 au Brésil. Elle fait son retour en Bleue avec l’arrivée du nouveau sélectionneur Olivier Echouafni. Mais elle n’est cantonnée qu’à un rôle de « supersub » ne parvenant pas à se faire une place dans le onze de départ. Come-back de courte durée puisque la nouvelle coach Corinne Diacre l’écarte à nouveau du groupe entre l’été 2017 et la fin de l’hiver 2018 sans plus d’explications que précédemment. Mais Thiney prend son mal en patience et continue de réaliser de très bonnes performances en club.

     C’est ainsi que, en mars 2018, Corinne Diacre la sélectionne pour la SheBelieves Cup, tournoi joué aux Etats-Unis entre les cinq meilleures nations du football féminin. Ce retour est pour elle un moment de joie, « J’y suis allée, non pas avec la peur de la première, mais avec le plaisir comme si c’était la première, et avec malgré tout un bagage d’expérience important », explique-t-elle à LaCroix. Depuis cette compétition, la joueuse est de tous les rassemblements et a retrouvé un statut qu’elle n’aurait peut-être jamais dû perdre. Avec 58 buts en 154 sélections elle est la 4ème meilleure buteuse des Bleues et la 7ème joueuse la plus capée de l’histoire. Un vécu impressionnant qui sera l’un des atouts de cette équipe de France pour décrocher la victoire finale.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club