En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Kadidiatou d'une grande

    COUPE DU MONDE

    Féminines

    COUPE DU MONDE

    Kadidiatou d'une grande

    28 juin 2019

    > France - Etats-Unis (21h)

    On attendait Le Sommer, on a vu Diani. Percutante, rapide, la joueuse du PSG a crevé l’écran depuis le début de la Coupe du Monde. Au point que l’on compte sur elle pour dynamiser l’attaque des Bleues contre les Etats-Unis. Gros plan.

    Kadidiatou Diani commence à jouer au foot dès son plus jeune âge avec son frère dans la cours de récréation ou dans le square du quartier. Puis elle est repérée par un entraîneur de Vitry-sur-Seine qui l’a voyait jouer de sa fenêtre en bas de l’immeuble où elle vit avec sa famille. A 9 ans, Kadidiatou s’inscrit dans le club de Vitry-sur-Seine où elle découvre le foot au milieu des garçons. Au départ, ils la regardent avec méfiance, mais rapidement ils veulent tous être dans son équipe... Après un passage à Ivry, elle a 15 ans quand elle rejoint le club de Juvisy (2010). C’est là qu’elle joue son premier match pro à seulement 15 ans. Il lui faut alors quelques saisons de transition pour se familiariser avec la D1. En 2014, son temps de jeu augmente considérablement. Il en est de même pour l’année suivante où Diani est titulaire avec 20 matchs joués pour un total de 10 buts. Ses performances cette saison-là attirent l’oeil du PSG qui la recrute à l’été 2017. Kadi obtient une place de titulaire dès son arrivée. Après une bonne première saison, elle explose littéralement au plus haut niveau. Pour la première fois de sa carrière que l’attaquante marque plus de 10 buts sur un exercice (13 exactement) et ce en 22 rencontres de championnat ! Dans le même temps, l’attaquante des Bleues réussit 11 passes décisives. Personne en première division ne fait mieux. Des performances qui lui permettent d’être nommée pour le trophée UNFP de meilleure joueuse de la saison qui vient de se terminer.

    Championne du monde U17, championne d'Europe U19 !

    En Equipe de France son ascension est fulgurante. Tout ce qu’elle touche, la Parisienne le transforme en or. En 2012, elle remporte la Coupe du Monde des moins de 17 ans en étant co-meilleure buteuse de l’équipe avec 4 réalisations, dont un doublé face au Ghana qui envoie les Bleues en finale. L’année suivante, elle remporte les Championnats d’Europe U19. Elle inscrit 3 buts durant la compétition dont une nouvelle fois un doublé en demi-finale face à l’Allemagne. Ces performances de haut niveau lui permettent d’être sélectionnée avec les A dès 2014 à seulement 19 ans. Elle joue son premier match le 22 décembre de cette année face à la Nouvelle-Zélande (victoire 2-1).

    Présente au Canada dans le groupe des 23 composé par Philippe Bergeroo, la jeune Kadidiatou Diani (20 ans) ne joue pas la moindre seconde mais apprend. De plus en plus présente au sein de l’équipe, l’ailière aux coups d’épaule qui font le ménage fait déjà partie des plans d’Olivier Echouafni qui n’hésite pas à la titulariser sur le côté droit de l’attaque (elle participera notamment au quart de finale perdu contre les Anglaises lors de l’Euro 2017), mais Corinne Diacre fait d’elle une de ses joueuses de base sur le côté droit de son 4-2-3-1 bâti pour la Coupe du Monde.

    Devenu entraineur du PSG, Echouafni continue de polir le diamant en club pendant que Diacre récolte les fruits en sélection.

    Ce soir face aux USA, en attendant le réveil de Le Sommer, bien discrète depuis le début de la coupe du Monde, toute la France aura les yeux rivés sur ses coups d’accélérateur et ses centres au cordeau. En espérant la voir grandir encore. Même si la jeune femme de 24 ans a déjà tout d'une grande.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club