En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Maéva Clémaron, la petite nouvelle

    EQUIPE DE FRANCE

    Féminines

    EQUIPE DE FRANCE

    Maéva Clémaron, la petite nouvelle

    28 mai 2019

    Portraits de Bleues 15/23

    Le portrait du jour permettra d’en apprendre plus sur Maéva Clémaron. Sélectionnée par Diacre pour le mondial, elle ne compte que 3 sélections en Bleue. Mais ses performances au Fleury 91 lui ont permis d’accéder à cette compétition. Zoom sur son parcours.

    Pour sa deuxième saison avec Fleury 91, Maéva Clémaron a atteint avec ses coéquipières l’objectif du club à savoir se maintenir en D1. Titulaire indiscutable avec 20 matchs de championnats joués, elle y a même fortement contribué. Cette vraie milieu défensive apporte son expérience de la D1 à cette équipe.
    Formée à Lyon en sport-études durant un an, la native de Vienne en Isère rejoint rapidement l’AS Saint-Etienne. Tout en continuant sa formation, elle dispute ses premiers matchs de D1 dès sa première saison en 2008-2009 à seulement 16 ans. Elle participe ainsi à 10 rencontres. Après trois saisons où elle joue en moyenne 13 matchs, la joueuse va devenir une titulaire en puissance à partir de 2012 avec 20 rencontres de championnat disputées. Elle remporte avec son équipe la Coupe de France en 2011.

    Après 4 nouvelles saisons durant lesquelles la jeune femme évolue en titulaire indiscutable, l’ASSE est malheureusement relégué en D2 en 2017. Après 9 saisons passées à Sainté, Maéva va donc tenter une nouvelle aventure à Fleury 91, fraîchement promu. Dès ses débuts, la joueuse est titulaire et apporte l’expérience de la D1 à ses coéquipières. Le club parvient ainsi à se maintenir en D1 à l’issue de la saison et la numéro 6 n’y est certainement pas étrangère. Et cet exercices 2018-2019 est à l’image du précédent avec une place de titulaire et un maintient dans l’élite pour la joueuse de Fleury.

    Architecte et footballeuse

    Parallèlement à sa carrière de footballeuse, Clémaron a obtenue en 2017 un diplôme d’architecte à l’ENSASE (école nationale supérieure d’architecture de Saint-Etienne) après 6 ans d’études. En effet, la joueuse n’a toujours évoluée qu’en tant que semi-professionnelle que ce soit à Saint-Etienne ou à Fleury actuellement. Elle exerce donc son métier d’architecte comme auto-entrepreneuse et collabore avec une agence d’architecture de Corbeil-Essonnes. Ce système de sous-traitance lui permet ainsi de se concentrer principalement sur le football « Ca me permet d’être prestataire pour une agence ou des privés à mon rythme, explique-t-elle à SudOuest. Le but c’est de pouvoir lâcher un peu les rênes en archi, en tout cas sans pression, pas comme les études, et d’être à fond côté foot ». Ce premier pas dans la vie active est pour elle une opportunité d’assurer sa reconversion après sa retraite footballistique.

    Un parcours atypique en Bleue

    La joueuse n’a connu que très peu de sélections jeunes avec l’Equipe de France. Elle en comptabilise seulement deux avec les U17, deux avec les U19 et une avec l’Equipe de France B. De plus, la joueuse n’a jamais disputé de grandes compétitions en club telles que la Ligue des Champions. Sa première sélection en Equipe de France A a donc été une surprise au vu de son passé mais pas de ses performances actuelles. C’est ainsi à 25 ans qu’elle joue son premier match en A, avec une entrée en jeu lors de la SheBelieves Cup en 2018 face à l’Allemagne (victoire française 3-0). Elle marque même son premier but en Bleue face à l’Uruguay. C’est donc 3 sélections qu’elle comptabilise aujourd’hui à son poste de milieu défensive. Doublure de Henry, cette Coupe du Monde est l’occasion pour elle de vivre une expérience incroyable au plus haut niveau mondial.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club