En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Marion Torrent, mieux vaut tard que jamais

    EQUIPE DE FRANCE

    Féminines

    EQUIPE DE FRANCE

    Marion Torrent, mieux vaut tard que jamais

    23 mai 2019

    Portraits de Bleues 10/23

    Suite de notre série de portraits des 23 Bleues pour la Coupe du Monde avec la défenseure Marion Torrent. Sélectionnée par Corinne Diacre depuis sa première liste, elle est titulaire indiscutable dans cette équipe de France. La joueuse qui a passé toute sa carrière à Montpellier a cependant dû patienter jusqu’à ses 25 ans pour être appelée en Bleue.

    Cette saison encore Marion Torrent a fait un carton en club. Titulaire lors des 22 rencontres de championnat avec Montpellier, la défenseure centrale est plus que jamais indéboulonnable à son poste. Elle a même marqué à 3 reprises, son meilleur total depuis le début de sa carrière. Auparavant milieu de terrain, la joueuse a été replacée en défense centrale en 2017 lors de la campagne de Ligue des Champions du MHSC. Et c’est depuis devenu son nouveau poste. Replacement qui visiblement lui correspond parfaitement.

    Marion Torrent baigne dans le monde du football depuis son plus jeune âge. En effet, son père est entraîneur. C’est donc naturellement qu’elle se dirige vers ce sport. Dès ses 12 ans, la native de Châlons-en-Champagne dans la Marne intègre le centre de formation de Montpellier. Son talent lui permet de jouer son premier match pro à seulement 15 ans lors de la saison 2007-2008. Elle disputera 4 matchs. Après une année de transition, elle se révèle lors de l’exercice 2009-2010. Elle dispute 14 matchs de championnat et participe à la Ligue des Champions. L’année suivante est celle de la confirmation avec 19 rencontres disputées au haut niveau. Et depuis, la joueuse ne cesse d’impressionner, devenant titulaire indiscutable de son équipe. Sa polyvalence est un de ses atouts. Milieu de terrain en début de carrière, elle est aujourd’hui défenseure centrale mais est également capable de jouer latérale droit.

    Une relation particulière avec Louis Nicollin

    L’emblématique président de Montpellier Louis Nicollin (décédé d’une crise cardiaque le 29 juin 2017) avait une affection particulière pour la joueuse. Loulou comme on l’appelait, était précurseur en France dans l’essor du football féminin et attachait beaucoup d’importance à l’évolution de cette section. Au club depuis son plus jeune âge, Marion est un pur produit du centre de formation. Preuve de son affection pour la joueuse, il la surnommait « chouchou », privilège seulement partagé avec Souleymane Camara. Elle décrit pour Footd’Elles ce lien spécial qui les unissait, « J’étais proche de lui parce que j’étais là depuis longtemps. Il m’appelait ‘‘chouchou’’, c’était une relation particulière. Je savais que, si j’avais un souci il serait là ». Loin de sa famille restée à Marseille, elle déclare en avoir trouvé une nouvelle auprès du club, « Ma deuxième maison ? C’est ma première ! ».

    Une arrivée tardive en Equipe de France A

    Très précoce en Bleues comme dans son club, la joueuse fait ses débuts avec l’Equipe de France dès les U16 en 2008. En U17, elle termine troisième du championnat d’Europe. Toujours dans cette même catégorie, Marion Torrent est nommée capitaine en 2009 et remporte avec son équipe la Nordic Cup. Elle continue à gravir un à un les échelons des équipes jeunes jusqu’à l’Equipe de France B en 2013 où elle connaît 9 sélections. Ce parcours en Bleue allié à ses bonnes performances en club devait lui permettre sans difficulté d’intégrer rapidement les pros. Cependant, le pallier ne sera jamais franchi entre 2013 et 2017. Une stagnation sûrement difficile à comprendre pour la joueuse si précoce auparavant.

    Mais, en 2017, Olivier Echouafni est remplacé à la tête de l’Equipe de France par Corinne Diacre. Et dès sa première liste, Marion y figure. De là la situation va totalement évoluer pour la joueuse. Elle connaît sa première sélection à 25 ans le 16 septembre 2017 face au Chili (victoire 1-0). Elle devient par la suite titulaire en puissance de l’équipe imaginée par Corinne Diacre et connaît aujourd’hui 20 sélections pour 17 titularisations. Un talent qui a eu du mal à accéder aux Bleues mais qui s’est maintenant bien installé au sein de cette équipe en tant que latérale droit. La défenseure disputera donc en juin prochain sa première Coupe du Monde, l’occasion pour elle de prendre sa revanche sur ces années perdues.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club