En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Nadim (PSG), une revanche sur la vie

    Paris-SG

    Féminines

    Paris-SG

    Nadim (PSG), une revanche sur la vie

    3 avr. 2019

    PORTRAIT

    La nouvelle attaquante du PSG a une histoire et un parcours particuliers. D’origine afghane, réfugiée au Danemark à l’âge de 12 ans pour fuir les talibans, elle est aujourd’hui internationale et évolue dans l’un des meilleurs clubs européens. Une belle revanche sur la vie.

    C’est une joueuse avec une détermination sans faille et très courageuse qui a rejoint les rangs du PSG. Nadia Nadim a une histoire particulière, un parcours étonnant qui ne la prédestinait pas vraiment à devenir une joueuse professionnelle. D’origine afghane, elle a fui son pays, orpheline de son père tué par les talibans, à l’âge de 12 ans. C’est au Danemark qu’elle a trouvé refuge avec le reste de sa famille : « quand la guerre a commencé, quand les talibans ont pris le pouvoir, mon père était un haut-gradé de l’armée afghane, il a été assassiné par les talibans. Ma mère, une femme intelligente, a dit : “allons ailleurs, en lieu sûr” parce qu’elle voulait que ses cinq filles puissent vivre leur vie. » A 12 ans, après un périple à travers le Pakistan et l’Italie, elles se retrouvent dans un camp de réfugiés au Danemark, sans papiers et avec un avenir incertain devant elles. Nadia Nadim repère rapidement un ballon de foot, sport que son père lui a fait aimer quand elle avait quatre ans. Au bout de quelques mois, sa famille quitte le camp mais le ballon ne la quitte pas. Elle se jette corps et âmes dans sa nouvelle passion parallèlement à ses études de médecine à Randers où la famille tente de se reconstruire une vie.

    Un parcours incroyable qui la mène en équipe du Danemark !

    Elle enchaine les tournois jusqu’au jour où elle tape dans l’œil d’un recruteur dans un tournoi régional et tout s’enchaine pour elle. Elle porte les maillots de Viborg, Aalborg, du Fortuna Hjorring, découvre la Ligue des Champions. Elle gravit les échelons jusqu’à la sélection nationale danoise en 2009 peu de temps après avoir obtenu la nationalité danoise. Elle devient la première joueuse étrangère à porter le maillot danois. Femme de défis, elle quitte son pays d’adoption elle part jouer dans le New-Jersey et à Portland en 2018. Elle brille et attire l’attention de plusieurs clubs européens, c’est Manchester City qui aura le dernier mot. Entre janvier et décembre 2018 elle marque 8 buts en 28 matches avec les Citizens avant de rompre son contrat en décembre.

    A 31 ans, libre de tout engagement elle rejoint le PSG en janvier dernier pour six mois. la Danoise se voit récompensée de sa ténacité et récolte le fruit de son travail en rejoignant l’un des meilleurs clubs européens, finaliste de la Ligue des Champions l’an dernier face à l’OL. Le PSG enregistre là un renfort de poids et d’expérience (85 sélections et finaliste de l’Euro 2017) et accueille une joueuse très motivée à l’idée de porter le maillot du club. « Je suis très excitée à l’idée de jouer et de m’entrainer avec les filles. J’ai envie d’apprendre la culture française, le football français », commente-t-elle dès son arrivée. Les défenseurs de D1 ont aussi dû apprendre à marquer cette attaquante qui est très physique et qui n’a peur de rien. Il faut dire qu’elle revient de loin.

    > Retrouvez cet article, ainsi que toute l’actualité du PSG dans le magazine Le Foot PSG, en vente chez votre marchand de journaux.

     


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club