En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Nikita Parris met en garde les Américaines

    COUPE DU MONDE

    Féminines

    COUPE DU MONDE

    Nikita Parris met en garde les Américaines

    2 juil. 2019

    > Angleterre - Etats-Unis (21h)

    Première demi-finale ce soir, et pas la moins attendue, entre l'Angleterre et les Etats-Unis. Et pour la future attaquante de l'OL, les Américaines sont loin d'avoir gagné...

    Tout juste transféré à l’Olympique Lyonnais, qu’elle rejoindra à la fin du mois de juillet, Nikita Parris aura l’occasion de se familiariser avec le Groupama Park (où les Lyonnaises jouent leurs gros matchs) dès ce soir avec la demi-finale la plus attendue de la Coupe du Monde, entre les Etats-Unis et l’Angleterre.

    Mais avant de donner son avis sur la ville de Lyon et le magnifique stade qu’elle va désormais fréquenter, la future attaquante de l’OL (cette saison à Manchester City) a annoncé la couleur : pas question d’avoir peur des Américaine !

    « On les a déjà battues par le passé, quand Mark (Sampson) était notre sélectionneur (1-0, le 4 mars 2017). Et récemment on a remporté l'édition 2019 de la SheBelieves Cup, à laquelle les Américaines participaient (en mars, les Anglaises ont terminé premières de cette compétition, devançant les États-Unis, le Japon et le Brésil). Du coup, je ne vois pas pourquoi on aborderait ce match en se disant : « Oh là là là, qu'est-ce qu'on va faire face aux Américaines... ». Elles-mêmes savent qu'on peut les battre… ».

    Le ton est donné et la futur joueuse de l’OL ne s'est pas arrêté là quand un journaliste lui parlé du 13-0 infligé par Morgan et ses partenaires à la Thaïlande. « Je ne dis pas ça pour manquer de respect, mais enfin, c'était la Thaïlande en face. Je pense que les Thaïlandaises ont eu un peu peur des Américaines. Mais nous, nous ne sommes pas effrayées par cette équipe. On n'est pas la Thaïlande... En tout cas, nous avons dans nos rangs certaines des meilleures joueuses du monde, tout comme les États-Unis d'ailleurs. Ça va être un match excitant ».

    Nikita Parris a aussi évoqué la possibilité pour les Anglaises de ramener enfin une Coupe du Monde en Angleterre, 55 ans après la victoire des garçons en 1966. « La victoire de 1966 fait partie de l'histoire du football anglais. À chaque fois qu'on participe à un Mondial, cette question revient : « Saviez-vous que l'Angleterre n'a plus remporté de Coupe du monde depuis 1966 ? » Oui, évidemment, on le sait. Mais maintenant on doit se concentrer sur ce match et ne plus penser à notre passé, mais à notre futur. »


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club