En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Pourquoi la France est déjà qualifiée pour les huitièmes de finale ?

    Coupe du monde féminine

    Féminines

    Coupe du monde féminine

    Pourquoi la France est déjà qualifiée pour les huitièmes de finale ?

    15 juin 2019

    Mieux comprendre cette qualification

    Les françaises sont d’ores et déjà assurées d’accéder aux huitièmes de finale. Et ce avant même d’avoir disputé lundi e Bretagne leur troisième match de poule face au Nigeria. Si cette qualification déjà acquise vous semble étonnante, nos explications vous permettront de tout comprendre.

    La Chine a fait bien des heureux hier. Grâce à sa courte victoire dans le groupe B face à l’Afrique du Sud sur le score de 1 à 0, les Bleues sont officiellement qualifiées pour les huitièmes de finale. Les tricolores sont aujourd’hui premières du groupe A avec six points. Même si elles terminent troisième de leur groupe à l’issue des matchs de poule, elles seront dans le pire des cas repêchées comme meilleures troisième. Et ce grâce à leurs six points accumulés précédemment. Malgré cela, les tricolores auront à coeur de faire un sans faute dans ces phases de poules en battant le Nigeria lundi à Rennes. Mais cette nouvelle leur permettra assurément de jouer de manière plus libérée.

    Seulement 3 ou 4 points pour le troisième du groupe B

    Il est nécessaire d’expliquer pourquoi nos Bleues sont déjà qualifiées. Le système est en effet un peu flou et compliqué à comprendre. Tout d’abord, les deux équipes qui terminent premières de leur groupe sont assurées de disputer les huitièmes de finale. Ensuite les quatre meilleurs troisième de l’ensemble des six poules sont eux aussi qualifiés pour les phases à élimination directe. Si la France venait à terminer troisième, elle aurait un total de 6 points.

    Le groupe B est composé de l’Allemagne, premier avec 6 points, l’Espagne, second avec 3 points, la Chine, troisième avec 3 points et l’Afrique du Sud dernier avec 0 point. Avec ses 6 points, l’Allemagne est assurée de terminer dans les deux premiers du groupe et de poursuivre cette aventure. Le dernier match oppose l’Espagne à la Chine. Que l’une ou l’autre de ces équipes gagne ou fasse le nul, le troisième du groupe terminera les phases de poule avec 3 points (si victoire d’une équipe) ou 4 points (si match nul). Ils auront ainsi moins de points que la France qui en a 6. Ainsi, le troisième du groupe B sera forcément éliminé de la compétition.

    Moins de points que la France dans le groupe D également

    Même chose pour le groupe D qui compte l’Angleterre en première position avec 6 points, tandis que le Japon est second avec 4 points, et que l’Argentine a elle 1 point et l’Ecosse aucun point. Ainsi, l’Angleterre est maintenant qualifiée elle aussi pour les huitièmes. Les derniers matchs opposent le Japon à l’Angleterre et l’Argentine à l’Ecosse. Si l’Argentine bat l’Ecosse et que l’Angleterre bat le Japon, le troisième à la différence de but entre l’Argentine et le Japon aura 4 points soit moins que les 6 points français. Même chose, si le Japon bat l’Angleterre, l’Argentine sra une nouvelle fois troisième avec 4 points. Si l’Ecosse s’impose face à l’Argentine, peu importe le résultats de l’autre match, l’Ecosse terminera troisième avec 3 points. Si l’Argentine et l’Ecosse se quittent sur un match nul, peu importe l’issue de l’autre rencontre, l’Argentine sera troisième avec 2 points.

     

    Ainsi, quelles que soit les combinaisons de points en prévision du dernier match de poule, le troisième de ces deux groupes B et D aura forcément moins de 6 points donc moins de points que la France. Celle-ci ferait donc logiquement partie des quatre meilleurs troisième repêchés si elle venait à dégringoler de la première à la troisième place. Les Bleues sont ainsi assurées de disputer ces très attendus huitièmes de finale.

    Deux victoires en deux matchs pour les Bleues

    Pour rappel, les Bleues ont fait une entrée en lice fracassante dans leur mondial avec une victoire 4 à 0 face à une faible équipe de Corée. La France a dominé aussi bien physiquement que techniquement ce match de bout en bout. C’est Eugénie Le Sommer qui a ouvert le score à la 9e minute suivi d’un doublé en première période de Wendie Renard. Et la capitaine Amandine Henry a clôturé ce festival offensif.

     

    Et ce jeudi les tricolores ont vécu un deuxième match de poule d’un autre calibre. L’adversaire norvégien était en effet bien supérieur à la précédente équipe de Corée. Malgré une domination française et un premier but marqué par Valérie Gauvin, le contre de son camp de Wendie Renard a sonné et déstabilisé les Bleues. Puis le but d’Eugénie Le Sommer sur pénalty, suite à une faute dans la surface sur Marion Torrent, a permis à la France de l’emporter 2-1. Une belle entrée en matière de nos françaises qui sont assurées de poursuivre l’aventure en huitièmes de finale.

     


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club