En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Sakina Karchaoui, talent de la jeunesse française

    Coupe du monde féminine

    Féminines

    Coupe du monde féminine

    Sakina Karchaoui, talent de la jeunesse française

    18 mai 2019

    Portraits de Bleues 5/23

    Suite de notre série de portraits des 23 Bleues pour la Coupe du Monde. Aujourd’hui, c’est la défenseure montpelliéraine Sakina Karchaoui qui est à l'honneur. A tout juste 23 ans, c’est déjà sa sixième saison chez les pros. Une expérience du haut niveau impressionnante pour son âge. Cette Coupe du Monde est pour elle l’occasion de se révéler encore plus.

    Pour sa sixième saison pro avec le MHSC, Sakina Karchaoui réalise encore une fois de superbes performances. Titulaire indiscutable en club avec ses 22 rencontres disputées sur les 22 possibles, la joueuse ne cesse de s’améliorer. Sa déjà grande expérience du haut niveau à tout juste 23 ans est un gage de son talent. La latérale gauche moderne, auparavant milieu gauche, ne passe pas inaperçue sur un terrain avec ses dribbles, sa rapidité et ses impressionnantes contre-attaques. Bien qu’elle préfère jouer plus haut sur le terrain, la jeune femme semble apprécier de plus en plus ce poste, « (…) à l’aimer même si j’espère plus tard monter d’un cran. J’aime défendre, gagner des duels, j’y ai trouvé un équilibre ». Aujourd’hui Karchaoui confirme, passant d’un statut de grand espoir du football féminin à jeune joueuse de talent.

    2017, année de l’éclosion

    Formée à Montpellier, la native de Salon-de-Provence dans les Bouches-du-Rhône y fait ses débuts pro lors de la saison 2012-2013 à seulement 16 ans. Elle ne jouera qu’un match. Après une autre saison de transition, la joueuse réalise ensuite un exercice 2014-2015, beaucoup plus important avec 20 rencontres jouées. L’année 2017 sera celle de la révélation comme l’une des futures grandes du football féminin. Elle dispute ses premiers matchs de Ligue des Champions avec Montpellier atteignant les quarts de finale de la compétition. Elle fera sensation lors de cette épopée européenne. Elle est ainsi élue meilleure espoir de D1 féminine, une superbe récompense pour ses très bonnes performances. Et cette saison encore, elle confirme son talent au sein de l’effectif du MHSC.

    Mauvais souvenir de la Coupe du Monde U20

    La défenseure fait ses débuts en équipe de France chez les U17 en 2012. Après 3 années en U19, elle intègre les U20 et participe à la Coupe du Monde des moins de 20 ans en 2016 avec les Tricolores. Les Bleues se qualifient pour la finale grâce à une victoire face au Japon (2-1, a.p). Lors de cette rencontre, Karchaoui, titulaire indiscutable durant tout le mondial, est victime d’un traumatisme crânien. Elle ne peut donc jouer la finale face à la Corée qui se soldera par une défaite 3-1. Cette désillusion l’a marquée, « Je n’ai pas pu disputer la finale deux jours plus tard. C’est mon pire souvenir » confie-t-elle.

     

    Doublure de luxe

    Sakina est appelée pour la première fois avec l’Equipe de France A le 11 avril 2016, lors d’une rencontre face à l’Ukraine (victoire française 4-0). Elle connaît par la suite de nombreuses sélections notamment lors de l’Euro 2017 où la jeune femme est titulaire. Elle a également participé aux JO de 2016 en figurant sur la composition de départ deux fois dans la compétition.

    Doublure de la grande et expérimentée Majri, la montpelliéraine compte aujourd’hui 23 sélections à 23 ans tout juste et a réussi à s’imposer comme un élément important de la liste de Corinne Diacre. Et ce mondial, au-delà de la victoire finale espérée, est l’occasion pour elle de se révéler encore plus afin de confirmer son changement de statut.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club