En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Sans Katoto, avec Hamraoui... Une dernière liste pleine d'interrogations avant la Coupe du Monde

    EQUIPE DE FRANCE

    Féminines

    EQUIPE DE FRANCE

    Sans Katoto, avec Hamraoui... Une dernière liste pleine d'interrogations avant la Coupe du Monde

    26 mars 2019

    Ce qu'il faut retenir

    Avant les matchs contre le Japon (4 avril) et le Danemark (8 avril), Corinne Diacre a délivré sa dernière liste des 23 avant de dévoiler les joueuses qui feront la Coupe du Monde (7 juin – 7 juillet en France). Ce qu’il faut en retenir.

    L'absence de Marie-Antoinette Katoto

    Présente lors des trois derniers rassemblements de l’Equipe de France, la jeune prodige du PSG a du mal à s’intégrer en Equipe de France où elle n’a jamais réussi à faire de vrais bons matchs. Souvent critiquée par Corinne Diacre qui ne l’a ménage pas, elle est cette fois écartée. « Marie-Antoinette Katoto fait partie du groupe, un groupe élargi, et j'ai surtout souhaité revoir Emelyne Laurent que je n'avais pas vue en 2019. C'est Marie-Antoinette Katoto qui en fait les frais aujourd'hui mais ce n'est pas une sanction ». Il n’empêche que cette absence remette clairement en question la présence de l’attaquante du PSG. On se souvient qu’avant le match face aux Etats-Unis au mois de janvier, la sélectionneure avait égratigné la joueuse de 20 ans à propos de son investissement à l’entraînement. « Avec ce que j'ai vu ce matin ça va être un peu compliqué, a-t-elle lâché, sur une question concernant l'éventuelle titularisation de la Parisienne contre les Américaines. Il va falloir lui laisser du temps, mais il va falloir qu'elle réfléchisse bien à ce qu'elle veut. Il a des choses qui sont un peu incompréhensibles de mon côté, il faut que j'aie une discussion avec elle. Avec ce que j'ai vu ce matin, elle n'est absolument pas prétendante à une place de titulaire samedi. »

    Interrogée sur ce qu'avait montré la Parisienne à l'entraînement, Diacre a été laconique : « Pas grand-chose de sa part, sportivement ». Avant d’enchainer : « ce matin, c'était très difficile pour elle. Il faut qu'elle fasse plus, pas seulement en termes de concentration mais également en termes de performance sportive ».

    Le retour de Kheira Hamraoui

    L’ancienne joueuse du PSG et de l’Olympique Lyonnais commençait elle-même à ne plus y croire… Ignoré par Corinne Diacre depuis le mois d’octobre 2016, elle va jouer gros lors de cet ultime stage avant la Coupe du Monde. Et à écouter Corinne Diacre, la milieu de terrain du Barça a intérêt à être convaincante si elle veut son billet pour le mondial. « Comme c'est le dernier stage, c'était le bon moment pour la voir. Comme je l'ai toujours dit, la porte n'était fermée pour personne. Je l'ouvre sur ce stage pour Kheira Hamraoui qui a fait de bonnes prestations avec son club dernièrement, explique Diacre. Comme je n'aime pas avoir de regrets, c'était l'occasion de voir ce qu'elle pouvait nous apporter au niveau international, et à cette équipe de France. C'est vrai qu'à ce poste-là, j'ai déjà pas mal de monde, mais je voulais quand même voir si elle pouvait nous apporter un plus ou non ».

    Une liste des 23 pas encore fermée

    Si Corinne Diacre connaît déjà les deux tiers des 23 joueuses qui feront la Coupe du Monde, la sélectionneure a reconnu, et sa liste en est la preuve, que de nombreux points restent en suspend.

    « Il y a des choses qui sont bien ancrées. On a un groupe élargi et on ne peut pas se contenter de 23 noms, a expliqué Diacre. On ne sait pas si tout le monde sera apte jusqu'à la veille de la compétition. Il y a des choses qui se dessinent sur les 23 et le 11 de départ, mais on a plusieurs options (…) On prépare une Coupe du monde aujourd'hui, on travaille sur autre chose. La liste définitive n'est pas encore donnée. Il n'y a pas de sanction sur les joueuses qui ne sont pas là, je le répète. Je ne peux pas dire quelle sera la liste définitive. J'ai quelques noms, mais j'en raye, j'en remets, j'en réécris, j'en barre, ça change. Plein de choses peuvent encore évoluer. La Fédération va fixer une date, et je m'appliquerai à annoncer un groupe à ce moment-là ».

    La défaite contre l'Allemagne n'est pas passée

    Pour Corinne Diacre, il semble évident que la large victoire contre une très faible équipe d’Uruguay n’a pas suffit à lever les doutes nées de la défaite contre l’Allemagne (0-1). « Il nous reste deux matches de préparation très intéressants, on a encore quelques petites choses à peaufiner. On ne peut pas se satisfaire d'une défaite contre l’Allemagne (0-1). Je vais attendre une réaction, même si les joueuses l'ont déjà eu contre l’Uruguay (6-0). On va se concentrer sur quelques détails. Le Japon et le Danemark seront deux très bons adversaires. ».

    La liste des 23 pour le Japon et le Danemark

    Gardiennes: Sarah Bouhaddi (Lyon), Solène Durand (Guingamp), Pauline Peyraud-Magnin (Arsenal/ANG)

    Défenseures: Julie Debever (Guingamp), Sakina Karchaoui (Montpellier), Amel Majri (Lyon), Griedge Mbock Bathy (Lyon), Eve Périsset (Paris SG), Wendie Renard (Lyon), Marion Torrent (Montpellier), Aissatou Tounkara (Atlético Madrid/ESP)

    Milieux : Charlotte Bilbault (Paris FC), Elise Bussaglia (Dijon), Grace Geyoro (Paris SG), Kheira Hamraoui (Barcelone/ESP), Amandine Henry (Lyon)

    Attaquantes: Viviane Asseyi (Bordeaux), Delphine Cascarino (Lyon), Kadidiatou Diani (Paris SG), Valérie Gauvin (Montpellier), Emelyne Laurent (Guingamp), Eugénie Le Sommer (Lyon), Gaetane Thiney (Paris FC)


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club