En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Une entame parfaite

    COUPE DU MONDE

    Féminines

    COUPE DU MONDE

    Une entame parfaite

    8 juin 2019

    Retour sur France - Corée du Sud (4-0)

    Retour à froid sur l'entame parfaite des Bleues dans la Coupe du Monde. Une victoire 4-0 face à la Corée du Sud qui peut être le début d'une belle avanture.

    Le moins que l’on puisse dire, c’est que les Bleues sont parfaitement entrée dans la compétition. Une nette victoire, pas de blessées, pas de cartons, une confiance collective qui a transpiré, une motivation affichée. Ce match face aux Coréennes peut être le point de départ d'une belle avanture, comme l'avait été la victoire de la bande à Zidane contre l'Afrique du Sud il y a 21 ans. « Le scénario parfait » commente Corinne Diacre. « Battre la Corée 4-0, c'est sûr que je ne m'y attendais pas, ajoute la sélectionneur. On pensait souffrir beaucoup plus, mais je crois qu'elles ont moins bien géré que nous le facteur émotionnel de la rencontre ».

    Très émues au moment des hymnes, les Tricolores ont pu compter sur les cadres pour montrer l’exemple. Henry, Le Sommer et Renard ont rapidement mis tout le monde à l’aise, alors que sur la droite, le duo Torrent-Cascarino a rendu folles les Coréennes… « Elles ont beaucoup souffert dans la préparation et ce soir, elles étaient prêtes, souligne Diacre avec un brin de fierté. Mais tout de suite, la sélectionneur se remet dans son rôle et passe déjà au prochain match. « C'est une étape. Une victoire. On n'a rien gagné encore. Il reste six matches ». 6 matchs, vous avez bien compté ? ça nous amène au Groupama Stadium le 7 juillet prochain pour la finale.

    Ce soir, les Bleues seront devant leur poste de télévision ce soir pour assister à Norvège - Nigéria.

    Si la Norvège (privée d’Ada Hegerberg, la Ballon d’Or de l’OL qui a décidé de ne plus jouer en sélection) est loin de son lustre d’antan (championne d’Europe en 93, championne du Monde en 95, vainqueur des Jeux Olympiques en 2000), elle est le principal adversaire des Tricolores. Pour la première place, car il est difficile d’imaginer les Françaises éliminées, alors que les 2 premières équipes des 6 groupes ainsi que les 4 meilleures troisièmes sont qualifies pour les huitièmes de finale…


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club