En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Valérie Gauvin, l’attaquante de Diacre

    EQUIPE DE FRANCE

    Féminines

    EQUIPE DE FRANCE

    Valérie Gauvin, l’attaquante de Diacre

    4 juin 2019

    Portraits de Bleues 22/23

    Suite de notre série de portraits des 23 Bleues pour la Coupe du Monde avec l’attaquante Valérie Gauvin. L'attaquante de Montpellier a toujours bénéficié de la confiance de la sélectionneuse depuis son arrivée en août 2017. Et la jeune femme le lui rend bien avec de très bonnes prestations en Equipe de France.

    Cette saison avec le MHSC est plus compliquée que la précédente pour Valérie Gauvin. Bien qu’elle ait disputé 15 matchs de championnat, elle n’a été titulaire qu’à 8 reprises. Elle n’a donc inscrit que 6 buts soit la moitié de son total de la saison passée. Ses qualités n’en demeurent pas moins inchangées avec son bon jeu de tête et son goût de l’effort. Bien que des améliorations dans la finition soient possibles, elle apprécie aller au combat et est puissante.  Ce n’est pas pour rien qu’on la compare à Olivier Giroud.

    Meilleure buteuse de D2

    Valérie Gauvin est née bien loin de la métropole, à Sainte-Clotilde sur l’île de la Réunion. Après s’être essayée au judo, c’est vers le foot et le tennis qu’elle se tourne. C’est au collège qu’elle finit par se diriger vers le football. Dès ses 12 ans, elle intègre le centre de formation du TFC. Elle y dispute son premier match pro de D1 en 2012 à seulement 16 ans. Elle joue ainsi 11 matchs lors de cette saison. Mais c’est bien lors de l’exercice suivant qu’elle va se révéler. Toujours avec les Toulousaines, rétrogradées en D2, l’attaquante va connaître une saison pleine avec 20 matchs joués, tous en tant que titulaire. Elle va inscrire durant ces 20 rencontres le nombre impressionnant de 32 buts. Meilleure buteuse de D2, son talent ne va laisser personne indifférent. Cette superbe performance lui permet de rallier l’un des meilleurs clubs de D1, Montpellier, à l’été 2014. Les premières saisons, la joueuse a du mal à se faire une place de titulaire au sein de l’effectif. C’est lors de la saison 2017-2018 qu’elle va cartonner. Titulaire en puissance, elle va disputer 20 rencontres et inscrire 12 buts, prouvant qu’elle a la qualité pour évoluer au haut niveau. Cependant, cet exercice 2018-2019 est plus difficile, avec la perte de sa place de titulaire. Le mondial est pour elle l’occasion de prouver qu’elle peut regagner cette place.

    Active en dehors du terrain

    Parallèlement à sa carrière sportive, la jeune femme a déjà assuré sa reconversion. Depuis 2016, elle est titulaire d’un diplôme de DEUST en animation et commercialisation des services sportifs. Elle obtient l’année suivante une licence professionnelle en gestion et développement des organisations des services sportifs et de loisir. Valérie est également une joueuse engagée. Elle est en effet marraine de l’association ELA depuis 2018 qui intervient en faveur des personnes atteintes de leucodystrophies et leurs familles.

    Le choix de Diacre

    Côté Equipe de France, Valérie fait ses débuts en U16 en 2012. Après des sélections en U17 et U20 où elle termine vice-championne du monde en 2016, elle est appelée en Equipe de France A en 2015. Elle dispute son premier match le 23 octobre face aux Pays-Bas (défaite 2-1). Ce premier match est suivi de deux longues années sans autre sélection. C’est finalement l’arrivée de Corinne Diacre à la tête des Bleues qui va relancer la joueuse de 23 ans. La nouvelle sélectionneuse lui fait ainsi confiance dès ses débuts (au détriment de  Marie-Laure Délie qui n’est plus appelée), une reconnaissance importante pour la montpelliéraine, « J’ai toujours eu sa confiance et encore aujourd’hui, explique-t-elle à BFM et RMC Sport. Ca fait vraiment la différence parce que du coup j’ai un ’’poids’’ en moins. Je sais qu’elle est derrière moi pour me pousser à  ce que je sois meilleure que je le suis aujourd’hui. C’est vraiment un plus pour moi et ça m’apporte beaucoup ». Gauvin est ainsi la titulaire à la pointe de l’attaque et comptabilise aujourd’hui 10 buts en 19 sélections. Confiance qui a donc été bien rendue par la joueuse. Elle cartonne d’ailleurs sur les dernières sélections avec 5 buts inscrits en 5 matchs. Ce Mondial est pour elle l’occasion d’asseoir un peu plus son rôle en attaque et de montrer au MHSC qu’elle mérite sa place en tant que titulaire.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club