En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Deschamps : « la décontraction n’empêche pas la concentration »

    Qual. EURO 2020

    Les bleus

    Qual. EURO 2020

    Deschamps : « la décontraction n’empêche pas la concentration »

    9 sept. 2019

    > France - Andorre (mardi, 20h45)

    Deux jours après avoir facilement disposé de l’Albanie, l’équipe de France enchaine avec ce qui est sans doute le match le plus facile de toute la campagne de qualification. Sur le papier… car depuis la jurisprudence du Luxembourg, il n’est question pour Deschamps de considérer un match comme gagné d’avance. « Nous sommes toujours dans la vigilance », commente d’ailleurs le sélectionneur, qui était devant la presse en début d’après midi. Extraits, point par point.

    Le match contre l’Andorre :

    « Quand le premier match se passe bien, il y a toujours consciemment ou inconsciemment un risque de relâchement. On va être attentifs à ça. Comme vous, on pourrait se dire que l'affaire est déjà réglée contre Andorre. Mais ça reste un match de foot. Je veux que tout le groupe soit concerné et que les joueurs eux-mêmes le soient concernés par ce deuxième match (…) Les trois points contre Andorre ont la même valeur que contre l'Albanie. Il faut avoir de la confiance, être décontractés mais ça n'empêche pas la concentration. Il faudra être capables de remettre le pied sur l'accélérateur et d'imposer notre jeu (…) Entre notre match et celui de samedi contre la Turquie, ils ont changé de système. Contre nous, ils étaient à cinq derrière. Face à la Turquie (défaite 0-1 samedi dans les dernières minutes), ils ont évolué avec une défense à quatre. Il y aura la même dépense d'énergie, la même faculté à courir et à faire des efforts que lors de ce dernier match. Ils vont mettre la même volonté que chez eux, mais ce ne sera pas le même terrain... Ils vont s'accrocher et tenter de profiter de la moindre opportunité ».

    « Clément dégage beaucoup de sérénité »

    Le jeu des Bleus :

    « Le jeu de l’équipe de France avait déjà évolué avant ce match contre l’Albanie. On a fait des matches aussi avec du contenu intéressant, tout dépend du rapport de force. L'animation offensive a toujours été une priorité pour moi. C'est une question d'équilibre. On a fait tout ce qu'il fallait contre l'Albanie. On ne l'a pas toujours fait sur tous les matches. Mais depuis le titre de champion du monde, on a la capacité à avoir une maîtrise supplémentaire, avec moins de difficultés face à des adversaires regroupés. Demain, ce sera encore le même profil d’adversaire».

    L’apporte de Clément Lenglet :

    « Clément dégage beaucoup de sérénité et d'assurance. Il a une grande aisance technique et n'est pas embêté avec le ballon. C'est important dans les relances. Sans avoir un très grand gabarit, il est aussi efficace dans les duels, il a du jus et sait très bien anticiper. C'est un joueur qui est venu avec nous en juin après une belle saison avec Barcelone et qui continue de progresser ».


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club