En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Deschamps : « remettre ça face à l’Islande »

    EURO 2020

    Les bleus

    EURO 2020

    Deschamps : « remettre ça face à l’Islande »

    23 mars 2019

    Moldavie - France 1-4

    Satisfait de son équipe et ravi d’avoir vu ses trois attaquants marquer, Didier Deschamps est revenu sur la victoire contre la Moldavie et se plonge déjà vers l’Islande (lundi, 21h).

    Vainqueur 4-1 en Moldavie, l’Equipe de France a parfaitement lancé sa campagne de qualification pour l’Euro 2020. Didier Deschamps, qui avait mis en garde ses joueurs pour éviter une mauvaise surprise dans le petit stade de Zimbru, affichait sa satisfaction. « On a fait une première mi-temps très accomplie en termes de maîtrise, d'animation offensive aussi, puisqu'on a marqué ces trois buts, face à un adversaire qu'on a obligé à défendre. La Moldavie a fait preuve de beaucoup de courage et de volonté, elle a été récompensée en fin de match, même si j'aurais préféré ne pas prendre de but. » 

    Pour le sélectionneur, le but encaissé est presque anecdotique. « Le seul bémol, le but qu'on prend à la fin mais ça n'enlève rien à notre prestation » .  La grande satisfaction en revanche, c’est d’avoir vu les trois attaquants marquer. Un constat pas si anodin, qui confirme la parfaite entente entre les trois hommes. « Ils font preuve de beaucoup de disponibilité. Je leur laisse une grande liberté de mouvements. Ils ont beaucoup permuté mais les compensations étaient faites. A chaque perte de balle, ils n'ont pas fait en sorte de se désorganiser. Le plus important pour eux, c'est de marquer. C'est bien pour Antoine (Griezmann), pour Olivier (Giroud) et Kylian (Mbappé), les attaquants ont besoin de ça. Mais ils ne sont pas les seuls à ressortir. Dans les enchaînements, il y a beaucoup de bonnes choses. On a su alterner la conservation et mettre des coups d'accélérateur. L'état d'esprit était là aussi, c'est important ».

    Vainqueurs en Andorre et en Albanie, l'Islande et la Turquie restent les deux principaux adversaires des Tricolores. « Sur le papier, ça semblait logique. Chacun a fait ce qu'il fallait faire. Mais il reste neuf matches, c'est beaucoup. On en aura un dans trois jours. On va essayer de remettre ça face à l'Islande ».

    Face à la 38ème nation mondiale, la seule avec la France dans le groupe à avoir été présente en Russie, Deschamps pourrait aligner Coman à la place Matuidi. Le joueur du Bayern, qui a ressenti une légère douleur à la cuisse à l’échauffement, a renoncé par mesure de sécurité hier, mais pourrait être apte lundi contre l’Islande.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club