En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    En Turquie, un dernier effort pour les Bleus

    Qual. EURO 2020

    Les bleus

    Qual. EURO 2020

    En Turquie, un dernier effort pour les Bleus

    3 juin 2019

    Après la balade de santé de la Beaujoire

    Si le match en Andorre devrait être une formalité, les Bleus devront cependant mettre un dernier coup de collier samedi pour gagner en Turquie et freiner ainsi les ambitions de Senol Gunes, revenus aux commandes pour sortir la nation de sa létargie.

    Après la tranquille promenade de santé hier soir à la Beaujoire (2-0 contre la Bolivie), l’Equipe de France s’est plongée dans la préparation de son match en Turquie. Cette rencontre programmée samedi prochain (20h45 à Konya) représente sans aucun doute le seul petit obstacle sur la route des Bleus. Le dernier coup de collier à mettre avant de terminer tranquillement le travail en Andorre et de prendre des vacances attendues.

    S’ils n’occupent que la 39ème place au classement FIFA, les Turcs gardent la réputation d’être difficile à jouer chez eux, où ils sont toujours soutenus par une incroyable ferveur. Relégués dans le groupe C de la Ligue des Nations, ils tentent de faire revenir le passé, pour se rapprocher de leur grande époque, quand le pays terminait 3ème de la Coupe du Monde 2002 (Japon/Corée) au même moment où les Bleus pliaient bagage dès le premier tour.

    Le retour sur le banc de Senol Gunes, le sélectionneur de 2002 a ainsi rallumé la flamme dans une équipe qui n’avait fait qu’un petit tour en France lors de l’Euro 2016 (3ème de son groupe) et qui n’était pas à la Coupe du Monde, compétition qu’elle n’a disputé qu’à deux reprises dans son histoire (1954 et 2002).

    Alors que les Turcs qui ambitionnent clairement de lutter pour la première place du groupe avec les Champions du Monde ont remporté leurs deux premiers matchs (contre l’Albanie et la Moldavie), ils se sont aussi mis en confiance avant samedi. Après avoir battu la Grèce jeudi dernier (2-1), ils sont venus à bout de l’Ouzbekistan (2-0) hier, avec au passage un but du latéral lillois, Mehmet Zeki Çelik.

    Il n’en faut pas plus pour instaurer la prudence chez Didier Deschampqs qui s’attend à un match difficile. « On ne va pas fanfaronner, l’objectif était de préparer le match de samedi prochain. Et ce sera une autre paire de manches en Turquie. Là-bas, ça va bouillir», a tout de suite rappelé le sélectionneur hier soir.

    Griezmann : « ça va être dur en Turquie »

    Encore une fois décisif avec les Bleus (une passe et un but), Antoine Griezmann met en avant les bienfaits du match d’hier soir avant de se rendre en Turquie. « On avait besoin de faire un petit match avant, ça va être dur en Turquie (où les Bleus disputent samedi un match de qualification à l'Euro-2020), il faudra être prêt, souligne le futur joueur de Barcelone. Maintenant, On a une bonne semaine pour bien préparer ce match important. Personnellement, ce match va me faire du bien, avoir des minutes et arriver en pleine forme samedi ».

    La semaine servira aussi à remettre sur pied Kylian Mbappé, sortie à la mi-temps légèrement touché à la cheville. Une blessure qui n’inquiétait pas Didier Deschamps. « On n’a pas voulu prendre de risque, ça devrait aller », a d’ailleurs rassuré le sélectionneur.

    Pour cette rencontre déjà décisive, les Bleus vont récupérer Hugo Lloris, Olivier Giroud et Ngolo Kanté (ainsi que Moussa Sissoko). Dans le même temps, Benjamin Lecomte, venu pour faire le nombre chez les gardiens en l’absence de Lloris, va quitter le groupe.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club