En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Euro et J.O., le drôle de casse-tête des Espoirs

    ESPOIRS

    Les bleus

    ESPOIRS

    Euro et J.O., le drôle de casse-tête des Espoirs

    9 sept. 2019

    > France - République Tchèque (20h45)

    C’est une drôle de situation que doit gérer Sylvain Ripoll. En effet, en cette saison qui se terminera par les Jeux Olympiques (du 22 juillet au 16 août à Tokyo), le sélectionneur des Espoirs doit en fait gérer deux équipes, comme l’imposent les règlements. Explication.

    En effet, les espoirs, qui jouent en amical ce soir face à la République Tchèque, préparent la phase qualificative pour l’Euro 2021. Le règlement est stricte : pour y participer, les joueurs doivent avoir maximum 21 ans au moment du début de la phase de qualification. C’est à dire donc, être né au plus tard le 1er janvier 1998.

    Mais le règlement est différent pour les Jeux Olympiques. Ce tournoi est réservé aux joueurs appelés « U23 » (Under 23), c’est à dire nés au plus tard le 1er janvier 1997. Avec même la possibilité d’ajouter 3 joueurs plus âgés. Ce qui veut dire par exemple qu’un joueur comme Lucas Tousart, qui était le capitaine de l’équipe espoir qui s’est qualifiée pour les JO, né le 22 avril 1997 peut jouer les Jeux, mais ne peut plus jouer avec les espoirs…

    C’est pourquoi on trouve peu de joueurs ayant disputé l’Euro en juin dernier parmi les Bleuets qui affrontent la République Tchèque ce soir, mais en revanche, beaucoup pourront disputer les Jeux dans 11 mois…


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club