En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Hugo Lloris : « à nous de nous rendre le match facile »

    Qual. EURO 2020

    Les bleus

    Qual. EURO 2020

    Hugo Lloris : « à nous de nous rendre le match facile »

    10 sept. 2019

    > France - Andorre (20h45)

    Passé devant les journalistes hier, Hugo Lloris est revenu sur la motivation de l’Equipe de France, ce soir face à l’Andorre et évoqué la 100ème des Bleus au Stade de France.

    Hugo, comment se concentrer et se motiver avant un match contre l’Andorre ?

    Tout simplement en commençant par regarder le classement de notre groupe. On voit que c'est très serré en tête. C'est un match à trois points. Évidemment, si on peut soigner la différence de buts, c'est intéressant. Et puis, il va y avoir 55 000 spectateurs au Stade de France, on a envie de partager nos émotions et donner du plaisir aux gens.

    C’est le 100ème match des Bleus au Stade de France… Quels souvenirs en avez-vous ? Le France - Ukraine de 2013 où tout a commencé ?
    Ce match a marqué la mémoire des supporters français et des joueurs présents ce jour-là, avec le doublé de Mamadou Sakho. C'était un match riche en émotions. Cette rencontre nous a donné un élan pour la suite au Brésil, à l'Euro et en Russie. Je crois qu'il y a toujours un point de départ dans une histoire et ce match-là a servi de référence. Aujourd’hui, le Stade de France fait partie du patrimoine français. Il y a eu de grandes émotions, comme en 1998, parfois des déceptions comme à l'Euro 2016… C'est un stade avec des ondes positives.

    On suppose que vous vous attendez à un match très fermé au cours duquel vous n’aurez pas grand chose à faire…
    Ce match, on l’a préparé en respectant l'adversaire. On sait qu’on aura la possession et la maîtrise. On va essayer de marquer le plus vite possible comme contre l'Albanie. On s'attend à jouer face à une équipe regroupée. À nous de trouver des solutions pour nous rendre le match facile. C'est toujours compliqué quand on est gardien d'anticiper ce qui va se passer dans un match. Je vais essayer de faire comme contre l'Albanie sans provoquer de penalty cette fois (sourire)


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club