En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Que le jeu soit le plus fort

    Qual. EURO 2020

    Les bleus

    Qual. EURO 2020

    Que le jeu soit le plus fort

    14 oct. 2019

    > Turquie - France (20h45)

    Quelque soit le climat pesant de la rencontre, la réussite de la soirée passe par le jeu. On attend des Bleus qu'ils fassent honneur à leur titre de champion du Monde.

    Si la rencontre se déroule dans un climat politique très tendu (voir notre article « le match de la peur »), il ne faut pas oublier qu’une victoire des Bleus qualifierait directement les Bleus pour l’Euro 2020, deux matchs avant la fin des éliminatoires. Ce qui finalement serait un peu la moindre des choses, à la vue du niveau du groupe H. Il ne faut pas oublier non plus que les Bleus nous doivent une revanche après la piètre prestation du match aller. Une défaite piteuse (0-2) face à une nation mineure du football européen, indigne d’un champion du monde.

    Alors que l’équipe de France s’apprête à disputer le match le plus important (au niveau de l’enjeu) depuis la finale de la Coupe du Monde, elle doit rappeler au monde qu’elle reste la France, un des favoris annoncés du championnat d’Europe, rendez-vous qu’on n’envisage pas une seconde la voir rater. Au delà de la victoire attendue, on espère une équipe de France convaincante, sûre d’elle malgré les absents et capable de remettre les Turcs à leur place. Celle d’une nation, certe valeureuse et qui ne manque pas de talents, qui devra se battre jusqu’à la dernière minute de la dernière journée des qualifications pour espérer jouer l’Euro*.

    « On veut montrer un autre visage qu’au match aller », insistait Raphaël Varane hier en conférence de presse. Au delà du fait que ce ne sera pas très compliqué, on peut ajouter qu’on aura du mal à accepter un autre scénario qu’une maitrise totale du jeu. A défaut de maitriser la lourdeur du climat autour du match…

    *En cas de défaite, doublée d’une victoire de l’Islande contre Andorre, les Turcs passeraient à la 3ème place (après leur défaite 1-2 en Islande) et seraient dans l'obligation de battre l'Islande le 14 novembre prochain (sans encaisser de buts ou avec au moins deux buts d'écart) pour se qualifier.

     


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club