En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Sidibé, comme un intrus

    Les bleus

    Sidibé, comme un intrus

    12 nov. 2018

    Hors de forme, le Monégasque a quand même la confiance de Deschamps.

    Le 8 novembre, le sélectionneur français Didier Deschamps dévoilait sa liste des 23 joueurs sélectionnés pour les matchs face aux Pays-Bas (16 novembre) et l’Uruguay (20 novembre). Une liste qui a fait couler beaucoup d’encre. Outre le retour d’Anthony Martial, c’est la présence de Djibril Sidibé qui pose question. 


    Très décevant depuis le début de saison avec l’AS Monaco, Djibril Sidibé (26 ans) traverse une période difficile. Tout comme son club, l’ancien latéral droit de Lille peine à retrouver le visage séduisant de la saison dernière qui avait permis au club du Rocher de terminer second de Ligue 1, derrière le PSG. Battu le week-end dernier à Reims (1-0), corrigé par le PSG hier soir, l’AS Monaco affiche une alarmante série de 16 matchs sans victoires toutes compétitions confondues. 

    Une équipe méconnaissable dans laquelle Djibril Sidibé enchaîne les prestations insipides (12 matchs joués avec l’AS Monaco toutes compétitions confondues cette saison). Jusqu’à toucher le fond face au PSG (il a hérité la note de 1 chez nos confrères de l’Equipe) Un visage inquiétant qui n’a pas empêché Didier Deschamps de rappeler Sidibé pour les prochaines échéances des Bleus en Ligue des Nations face aux Pays-Bas, puis en amical contre l’Uruguay. Une confiance qui suscite l’interrogation même si les alternatives crédibles ne sont pas nombreuses. 

    Avec la confiance accordée à Benjamin Pavard depuis sa grande Coupe du Monde, mais aussi la possible sélection prochainement de Bouna Sarr, Djibril Sidibé devra impérativement se relancer sous peine de voir l’Équipe de France s’éloigner. Au sortir d’une Coupe du Monde mitigée sur le plan personnel (Benjamin Pavard ayant été l’option privilégiée par Didier Deschamps dans le couloir droit), le natif de Troyes à récemment déclaré dans les colonnes de l’Équipe ne pas être inquiet : 

    « je lis un peu les journaux, je sais que ça parle de mon état de santé. Je fais abstraction de ça. Ma réponse, ce sera sur le terrain quand les gens vont voir que je suis performant et que je vais jouer. Ça va partir. » Pour l’instant, à la vue de sa prestation face aux Parisiens, on en est encore très loin. A tel point qu’on peut se demander s’il serait raisonnable de le faire jouer face à l’Uruguay (Pavard sera titulaire aux Pays-Bas) ? Depuis qu’il est champion du Monde, Deschamps peut tout se permettre…


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club