En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Anthony Lopes, né dans un derby

    Lyon/St-Etienne

    Ligue 1

    Lyon/St-Etienne

    Anthony Lopes, né dans un derby

    23 nov. 2018

    Le gardien de l'OL joue son 10ème derby ce soir.

    Anthony Lopes a débuté sa carrière en Ligue 1 le 28 avril 2013 par un derby. Cinq ans et demi après, il jouera ce soir son 10ème match face aux Verts. Le gardien portugais de l’OL, qui a dû attendre son 5ème derby pour enfin gagner, aura l’occasion d’équilibrer ses statistiques en cas de victoire. Pour l’instant, son bilan est négatif avec 4 défaites, 3 victoires et 2 nuls.

    LES 9 DERBIES D'ANTHONY LOPES :

    28 avril 2013 (34ème journée 2012/2013)

    Lyon – St-Etienne 1-1

    C’est le premier derby joué par Anthony Lopes pour le premier match de sa carrière en Ligue 1 ! C’est Rémy Vercoutre qui est le n°1 dans le but, mais il se blesse gravement à l’entraînement et Rémy Garde décide de le titulariser dans le but jusqu’à la fin de la saison. Mené au score par un but de la révélation stéphanoise Kurt Zouma (18 ans) à la demi-heure de jeu sur corner, l’OL égalise à la 54ème minute par Yohan Gourcuff mais ne parviendra jamais à inscrire de deuxième but. Troisième, deux points devant les Verts avant le match, les Gones voulaient creuser l’écart, ce sera raté. Mais grâce à plusieurs arrêts déterminant (dont un en tout début de match face à Aubameyang), Lopes a prouvé qu’il avait de l’avenir à Lyon.

     30 mars 2014 (31ème journée 2013/2014)

    Lyon – St-Etienne 1-2

    Quand les Verts déboulent à Gerland, ils sont 4èmes et devancent l’Ol de 3 points. Les Gones ont donc espoir de l’emporter et passer devant leur voisin au classement. Mais rien ne va se passer comme prévu. C’est d’abord Melvut Erding qui ouvre le score pour les Stéphanois et glace Gerland. Mais avant la mi-temps, bien servi par Gomis, Alexandre Lacazette égalise. La douche froide arrive à un quart d’heure de la fin. Rentré quelques minutes plus tôt, Max-Alain Gradel trompe le portier lyonnais et offre la victoire aux Verts.

     30 novembre 2014 (15ème journée 2014/2015)

    Saint-Etienne – Lyon 3-0

    Un des pires souvenirs du gardien portugais sous le maillot de l’OL. Dans le Forez, les Gones sont dépassés. Menés 2-0 à la mi-temps, ils ne parviendront jamais à reprendre le fil du match et encaissent un troisième but peu après l’heure de jeu. Pourtant 3ème avant le match (4 points devant Saint-Etienne), Lopes et ses partenaires voient les Verts (qui n’avaient plus gagné à domicile dans un derby depuis 20 ans) revenir à un point et surtout, perdent beaucoup dans la lutte pour le titre, laissant le PSG prendre 6 points d’avance (à l’époque, c’est l’OM qui pointait en tête, 2 points devant Paris).

     19 avril 2015 (35ème journée 2014/2015)

    Lyon – St-Etienne 2-2

    Au terme d’un derby assez violent (7 jaunes et 1 rouge), l’OL concède encore le match nul face aux Verts à Gerland. Réduits à dix dès la demi-heure de jeu après l’expulsion de Lindsay Rose, les Gones sont menés au score à la mi-temps mais parviennent à égaliser dès le retour des vestiaires par Christophe Jallet. Anthony Lopes sera ensuite un des grands artisans du nul obtenu par les Gones. Mais ce jour-là, l’OL, qui talonnait le PSG (un petit point d’écart) voit les Parisiens s’imposer à Nice et prendre 4 points d’avance à 5 matchs de la fin et dit adieu au titre.

     8 novembre 2015 (13ème journée 2015/2016)

    Lyon – St-Etienne 3-0

    Anthony Lopes doit attendre son 5ème derby pour enfin battre les Verts. Et de quelle manière ! Un triplé de Lacazette symbolise la supériorité des Gones qui s’imposent 3-0. Une victoire d’autant plus appréciée qu’avant la rencontre les deux équipes avaient exactement le même nombre de points (22 après 12 journées).

    5 novembre 2017, l'apothéose

    17 janvier 2016 (21ème journée 2015/2016)

    St-Etienne – Lyon 1-0

    Si le Norvégien Soderlund n’a pas laissé de souvenir impérissable chez les Verts, en revanche, il lui arrive de hanter encore les nuits d’Anthony Lopes. Unique buteur du match, l’attaquant tout juste recruté par Saint-Etienne, marque l’un de ses rares buts sous le maillot vert (3 en 43 matchs de championnat) dans le derby.

     2 octobre 2016 (8ème journée, 2016/2017)

    Lyon – St-Etienne 2-0

    Après un début de saison compliqué, Lyon aborde le derby à la 9ème place, deux points derrière les Verts (7ème). La confrontation est donc capitale pour l’avenir des Lyonnais qui visent le podium. Grâce à deux buts inscrits à la fin des deux mi-temps, Lyon remporte un match très disputé que l’on sentait pouvoir basculer d’un côté comme de l’autre.

    5 févier 2017 (23ème journée, 2016/2017)

    St-Etienne – Lyon 2-0

    Quand Lyon arrive à Geoffroy-Guichard, l’OL a fait le trou avec son voisin stéphanois. 7 points séparent Lyon (4ème) et les Verts (5ème). Déjà distancés dans la course au podium (9 points de retard sur Monaco, leader, 6 sur Nice et le PSG, 2èmes à égalité), Lopes et ses coéquipiers veulent gagner pour continuer à croire à la Ligue des Champions. Mais ils tombent de haut en encaissant deux buts avant la mi-temps. Ils ne reviendront jamais.

     5 novembre 2017 (12ème journée, 2017/2018)

    St-Etienne – Lyon 0-5

    Ce match restera gravé à jamais dans la tête d’Anthony Lopes ! Il faut dire que ce dimanche d’automne, l’OL a infligé une véritable humiliation aux Stéphanois. Jusqu’au dernier but et surtout la célébration, de Nabil Fékir qui mettra le feu aux poudres. Pratiquement jamais inquiété, Anthony Lopes vit une soirée de rêve en assistant de sa cage à la leçon de football donnée par ses partenaires.

     


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club