En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Aréola, six mois pour convaincre

    Paris-SG

    Ligue 1

    Paris-SG

    Aréola, six mois pour convaincre

    21 août 2019

    Un n°1 sous surveillance. C'est ainsi que l'on peut définir le statut d'Alphonse Aréola en ce début de saison.

    Annoncé n°1 par Tuchel lors de la pré-saison, le gardien de but international français a toujours du mal à convaincre de son aptitude à assumer ce rôle.

    « Il doit prouver qu’il le mérite », « je ne le confirmerais pas tant que le mercato sera ouvert ». A plusieurs reprises, Thomas Tuchel n'a pas manqué de mettre la pression sur son gardien qui n'a pas apporté tous les gages de sécurité depuis le début de saison (on lui reproche notamment sa passivité sur le deuxième but rennais dimanche soir).

    De son côté, Leonardo souhaite depuis le début engager un autre gardien qui ferait office de n°1. Mais les candidats (disponibles) sont finalement très rares et difficiles d'accès. Le directeur sportif du PSG a pu s'en rendre compte avec De Gea, qui a finalement prolongé à Manchester United... Courtois est bloqué en Espagne (pour des raisons sportives mais aussi personnelles), Oblak est retenu par l'Atletico... Il reste deux pistes sérieuses : l'expérimenté Keylor Navas, vainqueur de 4 Ligue des Champions avec le Real, et Gianluigi Donnarumma, jeune surdoué du Milan AC... C'est le deuxième qui intéresse tout particulièrement Leonardo, qui le connait bien pour avoir été directeur sportif du club italien.

    Depuis le début, le Brésilien souhaite attirer l'international italien dans la capitale, mais les tractatations sont extrêmement compliquées. Et le fait de Mino Raiola soit à la fois l'agent de Donnarumma et d'Aréola n'arange pas les négociations. Le célère agent de joueur ayant envie de ne pas léser l'un ou l'autre dans une possible transaction.

    Avec aujourd'hui un autre élément à prendre en ligne de compte : la fin du mercato approche. Et Paris sait qu'en engageant un gardien n°1 maintenant, Alphonse Aréola aura les pires difficultés à trouver un club européen et ambitieux.

    Pour toutes ces raisons, le club de la capitale aurait pris une grande décision : repousser au mercato hvernal la question du gardien de but. D'ici là, Aréola aura donc la possibilité de prouver qu'il mérite ce poste de n°1. Même s'il sait qu'il jouera avec une épée de Damoclès au dessus de la tête...


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club