En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Atal, c'est pas du cinéma

    Nice

    Ligue 1

    Nice

    Atal, c'est pas du cinéma

    16 déc. 2018

    L'incroyable ascension du latéral de l'OGC Nice.

    Inconnu à son arrivée à Nice cet été, Youcef Atal n’a pas mis longtemps à se faire un nom en Ligue 1. Le latéral droit algérien enchaîne les titularisations sous les ordres de Patrick Vieira. Pourtant, rien n’a été simple pour le joueur formé en Algérie.

    En 2015, Youcef Atal débutait son parcours professionnel dans son pays natal au Paradou AC. Dans le club où a également été formé Ramy Bensebaini (aujourd’hui défenseur du Stade Rennais), le latéral de 22 ans se faisait déjà remarquer par sa fougue et sa détermination. Amine Labdi, ancien directeur de la formation algérienne en témoignait d’ailleurs en octobre dernier « Il est très rapide, vertical et a une grande tendance à l'offensive », expliquait le technicien dans les colonnes de France Football.

    Repéré par le KV Courtrai en Belgique, Atal quitte l’Algérie et rejoint l’Europe au cœur de l’été 2017. Le début des ennuis pour le natif de Boghni qui enchaînera les blessures et les problèmes administratifs. Très peu en vue (il jouera seulement 10 matchs toutes compétitions confondues) , le latéral va pourtant vivre un heureux hasard lors d’une rencontre face à Mouscron. Ce jour-là, Serge Recordier, recruteur niçois (qui officie aujourd’hui à l’AS Monaco) vient superviser Taiwo Awoniy, l’attaquant nigérian désormais à La Gantoise. Présent sur la pelouse, Youcef Atal impressionne le recruteur qui confiera alors à l’AFP : « Il m'a tapé dans l'œil au premier regard ».


    Le début d’une belle histoire pour Atal qui rejoint trois mois plus tard l’OGC Nice. Sur la Côte d’Azur, ses qualités offensives et son endurance font très vite l’unanimité au sein du club. Avec 12 matchs pour 1 but en Ligue 1, Atal est désormais indiscutable sous les ordres de Patrick Viera. Ses coéquipiers sont également sous le charme de son style de jeu atypique. Dante, défenseur central du club niçois, faisait récemment l’éloge du défenseur algérien :  «Atal, il joue comme s’il était au bled. J’ai vu dès son premier entraînement qu’il avait un truc… Il a le foot dans le cœur, joue de manière instinctive. C’est magnifique et ça fait du bien ! »

    Récompensé par une première sélection en Équipe d’Algérie en juin 2017, Atal s’est imposé rapidement sur le couloir droit algérien. Élu meilleur joueur du mois de l'OGC Nice en novembre 2018, le jeune niçois a poussé Christophe Jallet sur le banc (avant d’âtre repositionné sur le côté gauche) et fait figure aujourd’hui de grande révélation en Ligue 1.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club