En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Cette fois, ils ont mis Tuchel en colère

    Paris-SG

    Ligue 1

    Paris-SG

    Cette fois, ils ont mis Tuchel en colère

    18 avr. 2019

    « Ce n’est pas possible de les défendre. »

    La défaite à Nantes hier reste en travers de la gorge de Thomas Tuchel. Heureusement des retours sont annoncés pour Monaco et la finale de la Coupe de France...

    Deux défaites de suite : cela n’était plus arrivé depuis 7 ans au PSG. C’était en novembre 2011, sous l’ère Antoine Kombouaré, lors des 14ème (0-1 face à Nancy au Parc) et 15ème journée (0-3 à Marseille). C’est dire si la défaite hier à la Beaujoire ne passe pas.

    Face au 15ème de Ligue 1 (au coup d’envoi), Paris a sombré. Certes, 9 joueurs étaient restés au Camp des Loges, mais l’équipe présentée par Tuchel face à Nantes avait largement les moyens de faire mieux.

    Au delà des absents, la faillite de certains cadres du groupe (Kehrer, Choupo Moting, Kurzawa…), les limites des uns (Paredes, Alvès, malgré son but magnifique, Nkunku, Diaby…), le manque investissement des autres (Draxler notamment) a transformé la défaite en humiliation.

     

    Retours de Neymar, Di Maria, Marquinhos et Cavani contre Monaco ?

    De quoi déclencher la colère froide de l’entraîneur allemand, qui, pour la première fois depuis qu’il est à Paris, s’en est pris à ses joueurs. « Cette défaite est totalement différente par rapport à celle concédée à Lille a expliqué Tuchel. Là-bas, on a contrôlé le match pendant 60 minutes. Mais aujourd’hui, nous n’avons produit aucune performance. Ce n’est pas possible de gagner comme ça. Habituellement, je défends toujours mes joueurs, mais là, ce n’est pas possible de les défendre. »

    Après avoir expliqué devant les caméras de Canal+ qu’il avait préféré ne pas s’adresser aux joueurs dans le vestiaire, laissant entendre qu’il leur en voulait terriblement, l’entraîneur allemand a tenté d’expliquer le fiasco. « On constate qu’il n’y a plus aucune concurrence. Si un joueur est présent à l’entraînement et apte à jouer, alors il a sa place sur le terrain ou au pire sur le banc de touche »..

    Après les blessés, les suspendus, et les joueurs au repos, verra-t-on des joueurs écartés pour la réception de Monaco dimanche prochain ? Kurzawa et Kehrer, qui ont affiché un niveau indigne d’internationaux hier soir, mais aussi pour le premier (qu’on a vu s’accrocher avec un adjoint de Tuchel) un état d’esprit plus que moyen, pourraient ainsi s’ajouter à la liste des absents.

    Dans tout ça, il y a quand même des bonnes nouvelles au PSG : comme nous vous l’annoncions en exclusivité voilà déjà une dizaine de jours, Neymar pourrait faire son retour dans le groupe dès ce dimanche. Di Maria, lui est quasiment certain d’être au moins sur le banc contre Monaco., alors que Marquinhos est pressenti pour être titulaire.

    En revanche, aucun risque ne devrait être pris pour Thiago Silva et Meunier avant la finale. Verratti, suspension purgée, fera aussi son retour, alors que Bernat (qui a pris deux matchs dont un avec sursis, mais qui était déjà sous le coup d’une suspension pour accumulation de cartons avant son expulsion) sera opérationnel pour la finale de la Coupe de France.

    Bien sûr tout ça restent des supositions faites selon les informations données au compte gouttes par le staff médical, très secret, du PSG. D'ici dimanche, tout peut encore évoluer dans un sens comme dans l'autre...


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club