En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Comment sauver le soldat Payet ?

    Marseille

    Ligue 1

    Marseille

    Comment sauver le soldat Payet ?

    15 janv. 2019

    > Saint-Etienne - OM (mercredi, 21h)

    Cela fait 9 matchs que Dimitri Payet, fantomatique contre Monaco dimanche, n'a plus été décisif. Résultat : l'OM ne gagne plus... ce que peut faire Rudi Garcia pour relancer son capitaine.

    Si l’OM a donné l’impression de réagir face à Monaco, c’est en restant très pauvre dans le jeu et sans donner l’impression de maitriser son jeu offensif, un secteur dans lequel Dimitri Payet a été complètement absent. En dehors d’un début de saison correct, le capitaine olympien donne l’impression d’être complètement hors du coup ces dernières semaines. Cela fait désormais 9 matchs, toutes compétitions confondues, que le n°10 de l’OM n’a pas été impliqué dans un but pour son équipe (but ou passe décisive). Inquiétant quand on sait que l’OM reste sur 8 matchs sans victoire (toutes compétitions confondues).

    Le placer en soutien d’un vrai 9

    Depuis la saison dernière, Payet évolue dan sa position préférentielle dans une équipe organisée en 4-2-3-1. Mais ça, c’est sur le papier. Car sans véritable n°9 qui « bouge » la défense et crée des brèches, le rôle du n°10 Marseillais est forcément différent. Contre Monaco, Rudi Garcia avait choisi de se passer de Germain et Mitroglou et placé Ocampos en avant-centre. S’il a des qualités de combativité, le sens du devoir et du collectif, l’Argentin n’est pas un n°9. Thauvin étant avant tout un joueur de côté (même s’il marque beaucoup), Payet se retrouve souvent trop haut, le jeu dans son dos, et n’a pas le même rôle. Bien sûr, sa qualité technique et son sens du but peuvent lui permettre d’être décisif, mais son influence sur l’équipe est moindre.

     

     

    Sur le banc à Saint-Etienne ?

    Le mettre sur le banc

    Le début d’année 2019 de Dimitri Payet ressemble étrangement à celui de 2018. Il y a un an tout juste, l’OM s’imposait à Rennes (3-0) et Payet était remplacé peu après l’heure de jeu par Zambo-Anguissa (alors que l’OM menait 2-0). Le match suivant, au Vélodrome face à Strasbourg, il était sur le banc avant d’entrer en jeu à la 56ème minute et inscrire le but du 2-0 en toute fin de rencontre.

    Remplaçant ou remplacé, Dimitri Payet ne jouera d’ailleurs aucun match de bout en bout durant le mois de janvier. Cela ne l’a pas empêché de Marquer deux buts et de réussir une passe décisive.

    Lui retirer le brassard de capitaine

    Pour le libérer et lui permettre de se concentrer sur le jeu, Rudi Garcia pourrait lui retirer le brassard. Et le redonner à Steve Mandanda par exemple, qui s’était senti très frustré la saison dernière lors de son retour au moment où l’entraîneur avait nommé Payet. Luiz Gustavo, dont l’intervention devant ses coéquipiers avant le match contre Monaco a été très appréciée, ferait aussi un bon capitaine. Mais d’un autre côté, une telle décision pourrait être mal perçue par le joueur, et surtout, la saison dernière le milieu a su parfaitement gérer le capitanat et ses performances (8 buts, 10 passes décisives). D’ailleurs, en conférence de presse, l’entraîneur olympien a été très clair. « Je ne regrette à aucun moment de l'avoir nommé capitaine (…) Il a tenu l'équipe à bout de bras en début de saison avec Thauvin. Je ne l'oublie pas » a expliqué Rudi Garcia. « Il a grandi, mûri. C'est un joueur important. Il prend ses responsabilités. Il nous faut des joueurs comme ça, j'ai besoin de joueurs de caractère et il en fait partie ». Voilà qui clot le débat.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club