En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Du riffi à la tête du foot français

    Coronavirus Covid-19

    Ligue 1

    Coronavirus Covid-19

    Du riffi à la tête du foot français

    23 mars 2020

    Réunion de crise à la Ligue

    Reprise le 15 mai, le 15 juin ou saison blanche ? Fin des compétitions le 30 juin ou le 31 août ? A l’heure de plancher sur la moins mauvaise façon de terminer la saison de Ligue 1 2019/2020, les instances de football français n’affichent pas une cohésion parfaite et ne partage pas la même vision de la situation. Après la bataille ridicule entre Jean-Michel Aulas et Jacques-Henri Eyraud (à coups de tweets, d’interviews dans les médias et de communiqués), la pression mise par Bernad Caïazzo pour terminer la compétition, en faisant quasiment une question de « vie ou de mort », c’est maintenant la composition du fameux « comité de pilotage de crise » qui divise le football français.

    Une structure qui réunit uniquement les présidents des gros clubs français (Aulas, Al-Khelaïfi, Eyraud et Caïazzo en tant que président du syndicat Première Ligue) en plus de Le Graët (président FFF), Quillot directeur général de la Ligue) et Michy, président de Clermont et président du syndicat UCPF, composé majoritairement de clubs de Ligue 2. C’est ce dernier du reste qui a déclenché la révolte en refusant de participer aux débats estimant qu’il n’avait rien à faire dans ce comité. Une façon de réagir à ce que pensent de nombreux clubs : ils vont encore être écartés des décisions importantes (bien que le comité n’ait pas officiellement vocation à prendre des décisions). Pour réagir à ce qui était en train de devenir une crise interne, la LFP a décidé de réunir en urgence son bureau, ce lundi depuis 16H30.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club