En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Faut-il s'inquiéter pour Nantes ?

    Nantes

    Ligue 1

    Nantes

    Faut-il s'inquiéter pour Nantes ?

    11 juil. 2019

    Halilhodzic toujours en colère...

    Après une deuxième partie d’exercice 2018 2019 très compliquée, que ce soit sur le terrain ou en dehors, les Nantais voudraient débuter la saison sous de meilleurs hospices. Problème, le mercato des canaris peine à décoller.

    « Je suis plus qu’inquiet ». Ces quelques mots prononcés par Vahid Halilhodzic résument les maux qui touchent le club nantais ces dernières semaines. Comme l’impression que plus grand-chose ne va depuis plusieurs mois maintenant.

    Il faut dire que les pensionnaires de la Beaujoire n’évoluent pas dans un contexte des plus calmes. Le destin tragique de Sala a plombé la deuxième partie de saison, mais ce n’est pas la seule difficulté à laquelle les Nantais sont confrontés.

    Waldemar Kita est considéré par une partie des supporters (la Brigade Loire, principal groupe de supporter) comme un problème. Ce conflit entre les supporters et dirigeants, se jouant à coup de banderoles répondant aux communiqués de presse n’arrange rien.

    Autre épine dans le pied de Mr Kita, le projet de nouveau stade récemment tombé à l’eau, dans ce contexte l’homme d’affaire aura souhaité vendre, mais ces rumeurs ont pris fin et Kita reste et doit désormais se concentrer sur le mercato.

    Une bonne nouvelle quand même : le prêt d'Alban Lafont

    Alors que le coach bosniaque réclame encore 8 à 9 recrues, c’est plus dans le sens des départs que le club s’est distingué depuis le début du mercato. Diego Carlos à Séville, Libombé à Liège, Kwateng a Bordeaux (libre) Ié et Warris de retour dans leurs clubs respectifs après un prêt ; Tatarusanu à l’OL… Sans parler des envies de départ de Rongier, avec l’assentiment de ses patrons… Les cadres d’Halilhodzic fuient la maison jaune. Pendant ce temps-là, le club tente de boucher les trous. Denis Appiah est arrivé en provenance d’Anderlecht et le jeune Bridge Ndilu (13 matchs de national avec Laval)s’est engagé. Certes, le club est sur plusieurs coups (Casimir Ninga, Sébastien Trébel, Molla Wague, ou encore Mehdi Abeid, les deux derniers étant tout proches), mais à moins d’un mois de la reprise, c’est toujours le plus grand flou sur l’effectif qui sera à la disposition d’Halilhodzic.

    Seul point positif de ce début de mercato : l’arrivée d’Alban Lafont. Pour remplacer le gardien roumain les canaris ont fait appel à l’ex toulousain qui reste sur une saison très correct en Italie. Le staff technique ayant décidé de confier le poste de numéro 1 au prometteur Bartlomiej Dragowski (21 ans), de retour de prêt à Empoli où il a fait une énorme saison, Lafont est prêté deux ans.

    Pour l’instant, tous ces noms ne suffisent pas à ramener de la sérénité au FC Nantes et à rassurer les supporters. Aujourd’hui, l’inquiétude, voir l’agacement de Vahid Halilhodzic, dont les ralations avec Waldemar Kita ne se sont pas arrangés. «  Je ne connais pas les joueurs qui vont venir. On a proposé pas mal de joueurs (à la direction), aucun n'est venu, a regretté le Bosnien, Il faut faire vite pour essayer de faire un recrutement exceptionnel et réaliser une bonne saison. »


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club