En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Jardim, l'ombre d'un doute

    Monaco

    Ligue 1

    Monaco

    Jardim, l'ombre d'un doute

    13 mai 2019

    Le Portugais ne fait plus l'unanimité à Monaco

    Alors que Monaco s'enfonce inexorablement vers la Ligue 2, il doit impérativement battre Amiens samedi prochain pour sauver sa peau. Un match capital qui arrive dans un climat très tendu en Principauté et qui voit Jardim être critiqué en interne...

    « On a besoin d’être tous ensemble, rien n’est fini ». Par cette phrase après la défaite de l’ASM à Nîmes samedi, Léonardo Jardim déclarait l’union sacrée autour d’un même objectif : le maintien. Puis l’entraîneur portugais a cru bon de préciser qu’il n’était pas inquiet. « Je ne suis pas inquiet pour l'avenir ce soir. Depuis que je suis revenu, je sais que l'objectif du maintien est difficile. On a quand même eu les occasions les plus dangereuses. Les joueurs ont eu la bonne attitude, ils ont essayé de démontrer des choses, de gagner les duels… »

    Des propos hallucinants dans la bouche d’un entraineur qui ne doit qu’à deux petits buts de différence par rapport à Caen le fait de ne pas être barragiste.

    Une attitude d’autant plus incroyable que samedi prochain, c’est Amiens, un vrai spécialiste des causes perdues, qui va se présenter à Louis II. Un stade dans lequel l’ASM n’a remporté que 3 matchs depuis le début de saison. « Nous continuons notre route par rapport au maintien, ajoute Leonardo Jardim. On a perdu l'avantage que nous avions su gagner en mars mais, aujourd'hui, le maintien dépend encore seulement de nos résultats ».

    Des choix qui passent mal

    C’est justement ce qui inquiète les supporters. Monaco n’a gagné qu’un seul de ses dix derniers matchs (à la dernière minute à Lille). Pire : la dernière victoire des Monégasques à domicile remonte au 24 février dernier (2-0 face à l’Olympique Lyonnais). Depuis, Jardim et ses joueurs ont enchainé 2 nuls et 2 défaites.

    Mais les problèmes de l’AS Monaco ne se résument pas uniquement aux résultats sportifs. Avec un effectif très dense, même si l’infirmerie est toujours bien pleine, le club a pris le risque de créer des mécontents. Surtout quand les résultats ne sont pas au rendez-vous.

    Ainsi, le quotidien Monaco-Matin évoque des tensions importantes entre une partie des joueurs et leur entraineur. Des joueurs qui ne jouent pas (ou peu) et qui reprochent au Portugais de toujours maintenir sa confiance aux mêmes. « On vient d’enchaîner une mauvaise série de résultats et le onze de départ ne change pas. Quel est le message envoyé ? L’équipe ne fonctionne pas, mais strictement rien ne bouge » écrit même le quotidien qui site un membre du club.

    Parmi les reproches faits à Jardim : avoir écarté Benoît Badiashile, maintenir sa confiance à Sidibé sous prétexte qu’il est champion du monde, ne pas remettre en question Rony Lopes, qui reste sur des performances très décevantes, ou encore, s’obstiner à faire jouer Jemmerson, en défense ou au milieu de terrain… Les performances, mais aussi l’attitude et l’investissement de Golovin, très prompt à critiquer Thierry Henry après son départ, sont également pointées du doigt.

    A la lecture de toutes ces informations, beaucoup commencent à se demander si le retour de Jardim était une bonne chose. L’heure est grave, cette fois Monaco n’a plus de joker…


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club