En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Jusqu'ici tout va bien...

    Marseille

    Ligue 1

    Marseille

    Jusqu'ici tout va bien...

    5 déc. 2018

    > Nantes - OM, ce soir, 19h à la Beaujoire

    Si l’OM restait sur deux succès de suite en Ligue 1, la semaine dernière s’est chargée de ramener de la tension autour du club. Une déroute à francfort (0-4) et un nul contre Reims au Vélodrome (0-0), et c’est dans un climat tendu que les Phocéens se présentent ce soir sur la pelouse de la Beaujoire, où le FC Nantes de coach Vahid est invaincu en trois sorties. Seul Angers a réussi à bloquer les ardeurs des Canaris (1-1), alors que Toulouse (0-4) et Guingamp (0-4) avaient explosé en vol. Marseille étant Marseille, un parfum de crise pourrait bien venir enivrer la Canebière en cas de défaite. Surtout que dans la foulée, les Marseillais vont à Saint-Etienne… Devant le danger, Rudi Garcia choisit d’aller à contre-courant.

    « Si on avait gagné contre Reims… »

    «  Si on avait gagné contre Reims, on serait à un point du podium… Ce n’est pas parce qu’on n’a pas gagné contre Reims qu’il faut tomber dans le catastrophisme et voir les choses négativement. On est à deux points du podium et à trois points de la deuxième place », explique l’entraîneur de l’OM. Un peu comme ci, nier le danger qui guette un OM très peu inspiré ces derniers temps, suffira à le repousser. « On aurait aimé faire neuf points sur neuf. On n’a fait que sept sur neuf. Donc c’est vrai qu’on est déçu. Surtout déçu de la deuxième période contre Reims. Ce qu’il faut, c’est ce que je dis toujours, il faut être plus régulier, plus continu dans un même match ». Si Luiz Gustavo évoque un déficit de confiance (« on a besoin de bosser plus pour retrouver la confiance »), son entraineur ne voit pas forcément les choses de la même manière. «  A Nantes il va falloir être bon, mais pas seulement pendant une partie du match. On doit faire un gros match et, comme je l’ai dit, être solide, attaquer marquer des buts ». Avec quand même une allusion au calendrier. « En espérant qu’on aura bien récupéré parce qu’ils ont joué vendredi et on a joué dimanche ». Rudi Garcia ne parle pas du match du jeudi, car tout à l’heure à la Beaujoire, on trouvera très peu de joueurs alignés jeudi à Francfort. Donc, jusqu’ici, tout va bien.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club